Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

François plaide pour une agriculture durable et solidaire

Sécheresse en Afrique du Sud. Impossible de cultiver ce sol craquelé près d'Aberdeen dans le Karoo. - REUTERS

09/11/2014 13:17

(RV) A l’occasion de la prière de l’Angélus, ce dimanche 9 novembre, le Pape François a plaidé en faveur d’une agriculture durable et solidaire. Le Saint-Père faisait référence à la célébration ce dimanche en Italie d’une Journée d’action de grâce placée cette année sous le thème « Nourrir la planète. Energie pour la vie », qui est aussi le thème de l’exposition universelle de Milan 2015, prévue du 1er mai au 31 octobre avec la participation de plus de 140 pays. Le Pape François a voulu unir sa voix à celle des évêques italiens qui réclament un engagement renouvelé afin que personne ne soit privé de la nourriture quotidienne que Dieu donne pour tous. Le Souverain Pontife qui s’est dit proche du monde de l’agriculture s’est par ailleurs prononcé en faveur de la promotion d’un style de vie fondé sur le respect de l’environnement, et sur l’alliance entre l’homme, gardien de la création, et son Créateur. 

Méditer sur la communion de toutes les Eglises, surmonter les frontières de l’inimitié et de l’indifférence

Avant la prière de l’Angélus, le Pape François avait proposé aux fidèles une réflexion sur le sens de la fête de la dédicace de la Basilique du Latran, cathédrale de Rome, Mère de toutes les églises du monde catholique. Célébrée le 9 novembre, cette fête rappelle que le Pape est le principe et le fondement visible de l’unité du peuple de Dieu. L’occasion pour le Saint-Père d’inviter les fidèles non seulement à méditer sur la communion de toutes les Eglises, mais aussi à œuvrer pour que l’humanité puisse surmonter les frontières de l’inimitié et de l’indifférence, à construire des ponts de compréhension et de dialogue, pour faire du monde entier une famille de peuples réconciliés, fraternels et solidaires. Quand elle vit l’Evangile et qu’elle le répand par son témoignage, a encore expliqué le Pape François, l’Eglise anticipe cette nouvelle humanité. En la fête de la dédicace de la Basilique Saint-Jean-de-Latran, les catholiques professent leur unité dans la foi, et le lien de communion que toutes les Eglises locales, répandues dans le monde, entretiennent avec l’Eglise de Rome et avec son Evêque, successeur de Pierre. Cette Eglise demande à chacun de ses membres d’être cohérent avec le don de la foi et d’accomplir une cheminement de témoignage chrétien. A l’origine de sa vie et de sa mission, l’Eglise n’était qu’une communauté constituée pour confesser la foi en Jésus Christ, Fils de Dieu et Rédempteur de l’homme, une foi qui agit par l’intermédiaire de la charité. Aujourd’hui encore, l’Eglise est appelée à être dans le monde une communauté qui professe avec humilité et courage sa foi en Jésus Christ, et qui en témoigne dans la charité. C’est vers cet objectif essentiel que doivent tendre les institutions, les structures et les organismes pastoraux.

Les Vénézuéliens d'Italie place Saint-Pierre

La rencontre dominicale entre le Pape et les fidèles a été marquée, ce dimanche, par la participation de la communauté catholique vénézuélienne d’Italie venue porter en procession une reproduction en bois de Notre Dame du Rosaire de Chiquinquirà, vénérée dans plusieurs lieux d’Amérique latine, et qui donne lieu à des fêtes mariales traditionnelles. La fête de la Vierge de Chiquinquirà est particulièrement populaire à Maracaibo, la deuxième ville du Venezuela. 

09/11/2014 13:17