Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

Charlie Hebdo : nombreuses manifestations dans les pays musulmans

Des manifestants à Bamako, au Mali, le 16 janvier - REUTERS

17/01/2015 08:28

(RV) Charlie Hebdo provoque encore de nombreuses réactions dans le monde musulman: dans de nombreux pays des milliers de personnes ont défilé hier à l’issue de la prière du vendredi pour dénoncer de nouvelles caricatures du Prophète. Des manifestations parfois violentes pour crier leur colère contre une offense au sentiment religieux après la Une du dernier Charlie Hebdo, représentant Mahomet tenant une pancarte "Je suis Charlie" . 

Un seul mot d’ordre : la colère et un sentiment partagé : celui d’être blessé dans ses convictions religieuses. Les manifestants ont réagi avec force vendredi, « La France doit respecter les sentiments d'un milliard et demi de musulmans qui n'accepteront jamais que leur prophète soit maltraité » a expliqué un Mauritanien qui était descendu dans la rue. Les protestations ont gagné de nombreux pays, à commencer par le Niger où le Centre culturel français a été incendié et trois églises saccagées à Zinder, la deuxième ville du pays. A Nouakchott et à Dakar, un drapeau français a été brûlé en signe de protestation, Au Mali, plusieurs milliers de personnes ont dénoncé un "affront à l'islam" alors que le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, a manifesté dimanche à Paris aux côtés de François Hollande.

Mouvements de colère aussi à Alger où 2 à 3000 personnes se sont retrouvées, mais aussi à Tunis, Khartoum, Istanbul, Karachi au Pakistan ou encore Istanbul, où même scandé des slogans « Je suis Kouachi” en réponse à “Je suis Charlie”. La colère a même gagné l’esplanade des Mosquées à Jérusalem où quelques centaines de Palestiniens ont crié leur indignation.

Les responsables politiques eux non plus ne sont pas restés silencieux avertissant contre le risque de jeter de l’huile sur le feu. Dès jeudi, Le roi Abdallah II de Jordanie, qui avait participé dimanche dernier à la marche de Paris, avait qualifié jeudi Charlie Hebdo d'"irresponsable et d'inconscient". (avec AFP) 

17/01/2015 08:28