Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Angélus : « l’Évangile est la force qui nous transforme, qui change la vie et le cœur »

Le Pape François, lors de la prière de l'Angélus, place Saint-Pierre - OSS_ROM

01/02/2015 13:22

(RV) Lors de la prière de l’angélus, en ce Quatrième dimanche du temps ordinaire, le Pape François s’appuyant sur l’Évangile du jour, lorsque Jésus et ses disciples entrèrent à Capharnaüm, s’est attardé sur le sens profond de l’enseignement de Jésus proclamé avec autorité. Le Saint-Père a une nouvelle fois insisté sur la force de l’Évangile qui « peut changer la vie ».

« Aussitôt arrivé à Capharnaüm, un samedi, le jour du sabbat, Jésus se rendit directement à la synagogue, et il se mit à enseigner », relate le Pape. « Il ne pensa pas dans un premier temps aux questions logistiques, à l’organisation pourtant nécessaires à sa petite communauté ». « Sa préoccupation principale fut celle de transmettre la parole de Dieu avec la force de l’Esprit Saint. Et les personnes présentes dans la synagogue furent frappées de stupeur parce que Jésus "enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes" (V.22).

Mais que signifie "avec autorité" ? s’interroge le Pape. « Cela signifie que dans les paroles humaines de Jésus, on sentait toute la force de la parole de Dieu, l’autorité même de Dieu inspirée des Saintes Ecritures ». « Une des caractéristiques de la Parole de Dieu est qu’elle réalise ce qu’elle dit. Parce que la parole de Dieu correspond à sa volonté ». En revanche, nous, souligne le Saint-Père, « nous prononçons souvent des paroles vide de sens, sans racines ou des paroles superflues, des paroles qui ne correspondent pas à la vérité. La parole de Dieu, elle, correspond à la vérité.

« Jésus, après avoir prêché démontre immédiatement son autorité en libérant un homme, présent dans la synagogue, qui était possédé par le démon. Jésus l’interpella vivement : "Tais-toi ! Sors de cet homme" (V.25). Avec la force de ses paroles, il libera l’homme du malin. Et là encore, les personnes présentes furent frappées de stupeur ».

La parole de Dieu, relève le Pape « provoque en nous la stupeur, elle a cette force ». « L’Évangile, est parole de vie : il n’opprime pas les personnes, au contraire il les libère quand elles sont esclaves de tant d’esprits malins présents en ce monde », et le Pape cite de nouveau « la vanité, l’attachement à l’argent, l’orgueil ». L’Evangile, insiste-t-il « change le cœur. Il est capable de changer les personnes. Souvenez-vous toujours, clame-t-il que l’Évangile a la force de changer la vie ! Ne l’oubliez pas ». Et une fois encore, le Saint-Père invite les fidèles à « avoir toujours un contact quotidien avec l’Évangile, à le lire chaque jour, à le méditer, à se nourrir chaque jour de cette source inépuisable de Salut ».   

01/02/2015 13:22