Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Célébrations liturgiques

« Pour un religieux, progresser est s'abaisser dans le service »

Le Pape, lundi lors de son homélie dans la basilique Saint-Pierre. - REUTERS

02/02/2015 18:09

(RV) Le Pape François a présidé ce lundi après-midi la messe dans la basilique Saint-Pierre à l'occasion de la journée mondiale de la vie consacrée. Une célébration qui s'est ouverte par une bénédiction des cierges. La cérémonie a débuté par une procession de cinquante religieux, 25 hommes et 25 femmes, parmi lesquelles des religieuses engagées dans la lutte contre la traite des personnes mais aussi des sœurs qui œuvrent auprès des migrants ou des prisonniers.

Au cours de son homélie, le Pape est revenu sur la présentation de Jésus au temple, dont la liturgie fait mémoire le 2 février. « Devant nous se tient l'icône de Marie qui chemine avec l'enfant Jésus dans les bras », a souligné François, expliquant que  « le bras de Marie était comme l'escalier dans lequel le Fils de Dieu descendait vers nous ». Le Pape a ainsi développé la dynamique de Jésus, celui qui est descendu vers les hommes pour ensuite monter vers le Père. De ce double mouvement nous pouvons tirer des enseignements pour la vie consacrée a t-il souligné.

Une nouvelle vigueur pour la vie consacrée

« Jésus a emprunté le même chemin que nous pour nous indiquer le "chemin nouveau et vivant" (Lettre aux Hébreux) qui est lui-même, et pour nous, consacrés, il s'agit de l'unique chemin que concrètement et sans alternative nous devons parcourir avec joie et espérance ». Pour un religieux, progresser sur ce chemin signifie s'abaisser dans le service, « c'est à dire faire le même chemin que Jésus » a expliqué le Saint-Père, soulignant aussi que derrière la "règle" que suit toute personne consacrée, subsiste la "règle véritable" qui est celle de l'Evangile.

Lors de la présentation de Jésus au temple, a poursuivi François, les figures de Siméon et d'Anne, qui accueillent Jésus, sont des personnes dociles à l'Esprit Saint, une incarnation de la sagesse. Cette sagesse est aussi l'une des vertus de la personne consacrée. Marie et Joseph suivent la loi du Seigneur sur la voie de l'obéissance, tandis que Siméon et Anne voient dans l'enfant Jésus l'accomplissement de la loi et des promesses de Dieu. Ils sont « capables de se réjouir ». Mais cette sagesse est parfois donnée aussi aux plus jeunes, a relevé le Pape, à condition qu'ils soient disponibles à parcourir la voie de l'obéissance à l'Esprit. 

Le Saint-Père a ainsi plaidé pour un renouvellement et une nouvelle vigueur de la vie consacrée, à travers un « grand amour de la règle », mais aussi à travers la « capacité de contempler et d'écouter les plus âgés de la congrégation ». Cette vie consacrée ne doit être ni "light" ni "désincarnée". « Guidons le peuple à Jésus comme nous nous laissons guider par Lui, a conclu le Pape, voilà ce que nous devons être : des guides accompagnés ».

 

 

02/02/2015 18:09