Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Le Pape François, dans les pas de Paul VI

Le Pape François, lors de sa dernière visite pastorale dans une église de Rome, le 8 février - ANSA

06/03/2015 15:45

(RV) Le Pape François commémorera samedi soir, au cours d’une messe, le cinquantenaire de la mise en œuvre des nouvelles normes liturgiques voulues par le Concile Vatican II. Il se rendra en début de soirée dans une paroisse romaine, l’église de la Toussaint, sur les traces de Paul VI.

C’est là que le pape italien célébra pour la première fois une messe en italien le 7 mars 1965. Même si des éléments de la réforme liturgique avaient déjà été testés dans différents lieux, cette date marqua un tournant dont les conséquences ont été profondes dans la vie de l’Église. 

Ce jour-là, dans son homélie, Paul VI salua « un grand événement, dont il faudra se souvenir comme un principe abondant de vie spirituelle, comme un engagement nouveau pour correspondre au grand dialogue entre Dieu et l’homme ».

 « Désormais, ajouta-t-il, la norme fondamentale sera de prier en comprenant chacune des phrases et chacun des mots, de les compléter par nos sentiments personnels et d’uniformiser ceux-ci à l’âme de la communauté, qui fait chœur avec nous. Le bien du peuple exige ce souci de rendre possible la participation active des fidèles au culte public de l’Église. L’Église a fait un sacrifice en ce qui concerne sa langue propre, le latin, qui est une langue sacrée, grave, belle, extrêmement expressive et élégante. Elle a fait le sacrifice de traditions séculaires et, surtout, de l’unité de langue entre ses divers peuples, pour le bien d’une plus grande universalité, pour arriver à tous ».

Quelques jours plus tôt, Paul VI avait expliqué qu’il fallait associer le peuple de Dieu à l’action liturgique sacerdotale. Donner à l’assemblée sa voix grave, unanime, douce et sublime. Selon les témoins, les fidèles accueillirent avec enthousiasme l’usage d’une langue compréhensible et la position de l’autel face au peuple. La possibilité d’utiliser la langue vivante fut adoptée avec un bénéfice immédiat par la plupart des prêtres et des fidèles et le processus de réforme se poursuivit et se développa pendant les années qui suivirent. Comme on le sait, cependant, la réception de la réforme liturgique fut parfois houleuse, en France par exemple où s’est produit le schisme conduit par Mgr Lefebvre.

Samedi, le Pape François utilisera le même ciboire que Paul VI. Les intentions de prière seront également les mêmes. Selon le supérieur général des religieux de Don Orione, auxquels est confiée la paroisse de la Toussaint, la visite du Saint-Père peut être perçue comme la reconnaissance publique de l’importance du renouveau liturgique, promue par le Concile.

La visite du Souverain Pontife coïncidera avec le 75° anniversaire de la mort de Saint Luigi Orione auquel cette paroisse avait été confiée par le Pape Saint Pie X en 1908. Le quartier était alors marqué par de grands besoins matériels et spirituels. Le Pape François sera accueilli par une foule de fidèles et en particulier par un groupe de handicapés et une vingtaine de SDF pris en charge par la paroisse. Un écran géant a été installé à l’extérieur de l’église. 

06/03/2015 15:45