Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

L'exode sans retour des chrétiens d'Irak vers le Liban et l'Occident

Des enfants irkaiens chrétiens dans le camp de Zakho en Irak le 10 décembre 2014 - EPA

09/03/2015 07:46

RV) Entretien – Des familles déracinées qui ont tout perdu en quelques heures, voire en quelques minutes ; des réfugiés traumatisés par ce qu’ils ont vécu ou ce qu’ils ont vu ; des personnes désemparées qui recherchent un peu de travail pour subvenir aux besoins de leurs proches : sœur Hanan Youssef, religieuse de la Congrégation de Notre-Dame de Charité du Bon-Pasteur, connue sous le nom de Sœurs du Bon Pasteur d’Angers, travaille dans un dispensaire situé à Roueissat, un bidonville de la banlieue nord de Beyrouth, au Liban. Elle accueille dans cette petite structure des réfugiés irakiens et syriens, notamment des chrétiens qui fuient les persécutions, les attentats, et les menaces des islamistes.

A l’occasion de la Nuit des Témoins, organisée par l’Aide à Eglise en Détresse (AED), sœur Hanan Youssef est en France pour témoigner de la détresse que vivent ces chrétiens réfugiés au Liban, pour demander le soutien et la prière des chrétiens occidentaux et pour raconter ce que, elle, et les autres sœurs du Bon Pasteur d’Angers, accomplissent au quotidien pour soulager la douleur de toutes ces familles.

Sœur Hanan Youssef gère ainsi un centre de soins médicaux dispensant des premiers soins, vaccinant les enfants, suivant les grossesses des femmes, assurant un service social et mettant à disposition des psychologues et des psychiatres.

Si depuis quelques mois, les médias occidentaux parlent plus souvent et plus largement de l’exode des chrétiens irakiens et syriens à cause de l’avancée de l’Etat islamique, sœur Hanan Youssef rappelle que les premiers chrétiens irakiens à avoir fui leur pays sont arrivés au Liban vers 2007-2008. Depuis 2011, et le début de la guerre en Syrie, elle a vu arriver davantage de chrétiens syriens avant de voir d’autres vagues d’Irakiens chercher refuge à partir de l’été 2014.

Jointe par Xavier Sartre, sœur Hanan Youssef explique que la situation des chrétiens syriens et celles des Irakiens est différente 

09/03/2015 07:46