Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Attentats au Pakistan : le Pape François exprime sa douleur

L'émotion des familles des victimes des attentats de Lahore - REUTERS

15/03/2015 12:09

(RV) Des attentats au Pakistan, commis par des talibans pakistanais, ont fait au moins 15 morts et 70 blessés pendant la messe de ce dimanche 15 mars dans un quartier chrétien de Lahore, provoquant une réaction violente de cette minorité souvent victime de discriminations. Une église catholique et une église protestante ont été conjointement visées. 

Lors de la prière de l'angélus, le Pape François s'est exprimé sur ce drame en des termes très forts : « C'est avec douleur, avec beaucoup de douleur, que j'ai appris les attentats terroristes d'aujourd'hui, contre deux églises de la ville de Lahore, au Pakistan, qui ont provoquée de nombreux morts et blessés, a déclaré le Pape François devant la foule rassemblée place Saint-Pierre.

 « Ce sont des églises chrétiennes. Les chrétiens sont persécutés. Nos frères versent leur sang, seulement parce qu'ils sont chrétiens. Alors que j'assure de ma prière les victimes et leurs familles, je demande au Seigneur, j'implore du Seigneur, source de tout bien, le don de la paix et de la concorde pour ce pays, et je demande que cette persécution contre les chrétiens, que le monde tente de cacher, finisse, et que vienne la paix ».

En novembre dernier, déjà le Saint-Siège avait réagi après l’assassinat au Pakistan d'un jeune couple de chrétiens, brûlés vifs par une foule de musulmans en colère. Le cardinal Jean-Louis Tauran s’était dit « choqué ». Le président du Conseil Pontifical pour le dialogue interreligieux avait dénoncé sur notre antenne « des actes barbares », ajoutant que « ce qui est encore plus grave, c’est qu’on invoque la religion, de manière spécifique. Or, une religion ne peut pas justifier de tels actes, de tels crimes ». 

Le cardinal Tauran avait salué l’œuvre de l’Eglise locale, « une Eglise très courageuse ». Il avait appelé à « la soutenir » et à « dénoncer, de manière très vigoureuse qu’il n’y a aucune justification à ce genre de chose. C’est l’humanité tout entière dans le fond qui est humiliée ». 

Autre appel lancé par le Pape ce dimanche : un appel en faveur de la population de l’ île du Vanuatu, archipel du Pacifique Sud, frappé par le cyclone Pam, l’un des plus violents jamais enregistré dans l’hémisphère sud, qui a fait de nombreuses victimes. Le Saint-Père a dit prier pour « les morts, les blessés et les personnes sans-abris » et il a remercié tous ceux qui participent au secours.

15/03/2015 12:09