Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Documents

François : La vocation, un "exode" de soi vers le Christ et les autres

- AP

14/04/2015 12:49

(RV) Le message du Pape François pour la 52° Journée mondiale de prière pour les vocations a été rendu public ce mardi. Cette journée annuelle sera célébrée le 26 avril prochain, IV° dimanche de Pâques. Cette année, le Saint-Père a choisi d’axer sa réflexion sur l’exode particulier qu’est la vocation.

Croire, explique-t-il, veut dire en effet sortir du confort et de la rigidité du moi pour centrer sa vie en Jésus Christ. Cette « sortie » n’est pas à entendre comme un mépris de sa propre vie, de sa propre sensibilité, de sa propre humanité ; au contraire, la vocation chrétienne est surtout un appel d’amour qui attire et renvoie au-delà de soi-même, décentre la personne, allant du "je" enfermé sur lui-même vers sa libération dans le don de soi. Depuis l’appel d’Abraham à celui de Moïse, depuis le chemin pérégrinant d’Israël dans le désert jusqu’au voyage missionnaire de Jésus, la vocation est toujours cette action de Dieu qui nous fait sortir de notre situation initiale, nous libère de toute forme d’esclavage, nous arrache à nos habitudes et à l’indifférence et nous projette vers la joie de la communion avec Dieu et avec les frères. Répondre à l’appel de Dieu, précise le Pape François, c’est donc le laisser nous faire sortir de notre fausse stabilité pour nous mettre en chemin vers Jésus Christ.

Reprenant une constante de son magistère, le Souverain Pontife a préconisé une Eglise « en sortie ». Pour être fidèle à son Maître, elle ne doit pas être préoccupée d’elle-même, de ses structures et de ses conquêtes, mais plutôt capable de se mouvoir, de rencontrer les enfants de Dieu dans leur situation réelle et de compatir à leurs blessures. Écouter et accueillir l’appel du Seigneur n’est pas une question privée et intimiste qui peut se confondre avec l’émotion du moment ; c’est un engagement concret, réel et total, qui embrasse notre existence, insiste le Pape François. La vocation chrétienne pousse à l’engagement solidaire en faveur de la libération des frères, surtout des plus pauvres. Le disciple de Jésus a le cœur ouvert à son horizon immense, et son intimité avec le Seigneur n’est jamais une fuite de la vie et du monde.

Le Saint-Père reconnaît enfin que les inconnues et les préoccupations risquent de paralyser l’élan de nombreux jeunes, de freiner leurs rêves ; il constate que certains ont peur que le Dieu de la foi chrétienne limite leur liberté. Au contraire, conclut-il, cette dynamique d’exode vers Dieu et vers l’homme remplit la vie de joie et de sens. Cet exode libérateur vers le Christ et vers les frères représente aussi le chemin vers la pleine compréhension de l’homme et pour la croissance humaine et sociale dans l’histoire.

14/04/2015 12:49