Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Œcuménisme

Une rencontre entre évêques, cardinaux et rabbins en Israël

Kiko Argüello, lors d'un rassemblement du Chemin néocatéchuménal au Vatican en mars dernier - ANSA

09/05/2015 11:46

(RV) Une rencontre internationale réunissant rabbins, évêques et cardinaux a été organisée cette semaine en Israël, sous l'égide du Chemin néo-catéchuménal. Sept cardinaux, 20 évêques et 120 rabbins venus du monde entier ont participé à cette rencontre à la Domus Galilae, au bord du lac de Tibériade. Des personnalités juives et chrétiennes du monde académique, des arts et de la culture ont également pris part à cette réunion, qui s'est achevée le jeudi 7 mai. Une double commémoration était à l'origine de cette rencontre : celle des 70 ans de la fin de la Shoah, et le 50e anniversaire de la déclaration conciliaire Nostra Aetate, qui, dans le cadre du Concile Vatican II, avait donné une impulsion décisive à la reconciliation entre juifs et chrétiens. Une œuvre intitulée "La Souffrance des Innocents" a été interprétée par le choeur du Chemin néocatéchuménal.

Le Pape François attentif au dialogue judéo-chrétien

Dans un message aux participants, le Pape François a assuré de sa « proximité spirituelle ». « J'espère que votre rencontre sera une occasion pour renforcer les liens de fraternité que vous partagez, et pour approfondir votre engagement pour faire connaître le cri des innocents à travers le langage de la musique, a-t-il écrit. Uni à vous, je prie le Seigneur pour qu'il écoute ce cri et qu'il guérisse le chagrin de tous ceux qui souffrent. Je prie aussi pour que les cœurs soient ouverts à l'invocation des innocents dans le monde entier. Avec ces sentiments, j'invoque d'abondantes bénédictions divines sur vous comme signe de paix et de force. »

Dans leur communiqué final, les rabbins ont rendu hommage à l'engagement du Chemin néo-catéchuménal. « Un hommage symphonique et une prière, composée par Kiki Argüello, qui rappelle la tragédie de la Shoah, nous a aidés à méditer sur la souffrance des innocents, qui aujourd'hui continue aussi parmi les chrétiens de certains pays d'Afrique et du Moyen-Orient. Nous avons exprimé notre engagement pour la présence de Dieu dans le monde (...), pour réparer le monde, pour toute l'humanité, en incluant la préoccupation croissante pour la souffrance des pauvres, un meilleur respect de l'environnement, et le renforcement de la famille. »

Le Saint-Siège impliqué dans cette rencontre inédite

Parmi les sept cardinaux présents, deux sont en responsabilité au sein de la Curie romaine : le cardinal australien George Pell, préfet du Secrétariat pour l'Économie, et le cardinal polonais Stanislaw Rylko, président du Conseil pontifical pour les Laïcs, auxquels s'est ajouté le cardinal allemand Paul Josef Cordes, président émérite du Conseil pontifical Cor Unum, qui était responsable de l'accompagnement du Chemin Néocatéchuménal sous le pontificat de Jean-Paul II.

Ont également participé à cette rencontre des cardinaux venus d'Asie et d'Europe : Telesphore Placidus Toppo, archevêque de Ranchi en Inde,  Andrew Yeom Soo-jung, archevêque de Séoul en Corée du Sud, Christoph Schönborn, archevêque de Vienne en Autriche, et Paolo Romeo, archevêque de Palerme en Italie. La rencontre était guidée par l'équipe internationale du Chemin néo-catéchumémal, parmi lesquels le fondateur Kiko Argüello. Au total 400 prêtres et catéchistes itinérants membres du mouvement ont pris part à cet évènement.

 

 

09/05/2015 11:46