Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

L'amour de Jésus, des «petits gestes de la vie de tous les jours»

Le Pape, dimanche place Saint-Pierre, lors de la prière du Regina Coeli - ANSA

10/05/2015 13:06

(RV) À l’occasion de la prière du Regina Coeli, dimanche à midi place Saint-Pierre, le Pape est revenu sur l’Évangile du jour, dans lequel nous écoutons le nouveau commandement de Jésus : « Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ». Et pensant au sacrifice de la Croix désormais imminent, il ajoute : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. »

Ces paroles, prononcées lors de la dernière Cène, résument tout le message de Jésus. « Il résume tout ce qu’Il a fait, complète François : Jésus a donné la vie pour ses amis, amis qui ne l’avaient pas compris, qui l’ont abandonné au moment crucial, trahi et renié ». Cela nous dit que « Lui nous aime même si nous ne méritons pas son amour : ainsi nous aime Jésus ! » se réjouit le Saint-Père.

Ce commandement de Jésus est « neuf » car Il a été le premier à le réaliser, « Il lui a donné corps » : ainsi « la loi de l’amour est inscrite une fois pour toute dans le cœur de l’homme, poursuit le Souverain Pontife. De cette manière, Jésus nous montre la route pour Le suivre, la route de l’amour. Son commandement n’est pas un précepte simple, qui reste quelque chose d’abstrait ou d’extérieur à la vie ». Comment cet amour est inscrit ? « Avec le feu de l’Esprit Saint. Et avec ce même esprit que Jésus nous donne, nous pouvons nous aussi cheminer sur cette route ».

Il s’agit d’une route « concrète, précise le Pape, qui nous pousse à sortir de nous-même pour aller vers les autres. Jésus nous a montré que l’amour de Dieu se réalise dans l’amour pour son prochain. Les deux vont ensemble. Les pages de l’Évangile sont remplies de cet amour : adultes et enfants, cultivés et ignorants, riches et pauvres, justes et pécheurs sont accueillis dans le cœur du Christ ».

L’amour chrétien se voit quand nous nous aimons les uns les autres, même si nous ne nous comprenons pas toujours, si nous ne sommes pas d’accord avec les autres, complète François : « Un amour qui se manifeste même s’il y a des différences d’opinion ou de caractère, l’amour est plus grande que ces différences ! C’est l’amour que nous a appris Jésus. Un amour libéré de l’égoïsme, qui donne de la joie à notre cœur, comme le dit Jésus lui-même : “ Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite.” »

Cette amour se manifeste dans la vie de tous les jours, par des « petits gestes de proximité envers une personne âgée, une enfant, un malade, une personne seule ou en difficulté, sans maison, sans travail, immigrée, réfugiée. L’amour que Jésus nous a appris se manifeste par ces gestes ».

Après la prière de l’Angélus, en cette journée de fête des mères en Italie, François a eu une pensée de « gratitude et d’affection pour toutes les mamans ». Il a ensuite invité les fidèles réunis place Saint-Pierre à les applaudir, avec de demander au Seigneur de les bénir.

10/05/2015 13:06