Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Que la communauté ecclésiale soit toujours plus une famille

Le Pape François saluant la foule, 50 000 personnes réunies place Saint-Pierre, le 31 mai 2015. - REUTERS

31/05/2015 12:56

(RV) La fête de la Sainte Trinité est une exhortation à vivre « les uns avec les autres » et à accueillir « la beauté de l'Evangile », en apprenant à « dire et concéder son pardon ». C'est ce qu'a affirmé François lors de la prière de l'Angélus ce dimanche 31 mai devant 50 000 fidèles rassemblés place Saint-Pierre.. 

La fête de la Sainte Trinité, célébrée ce dimanche 31 mai, rappelle « le mystère de l’unique Dieu en trois personnes » : le Père, le Fils et le Saint Esprit. « La Trinité est la communion de Personnes divines qui sont les unes avec les autres, les unes pour les autres et les unes dans les autres ». Jésus  a révélé « ce mystère d’amour du Dieu vivant ». Après sa résurrection, poursuit François, Jésus a appelé ses disciples à évangéliser les « gentils», à les baptiser « au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit », et « ce commandement, Christ l’a confié de tout temps à l’Eglise qui a hérité des Apôtres le mandat missionnaire ».

La solennité liturgique du jour fait comprendre le mystère magnifique d’où nous venons et vers lequel nous allons, il renouvelle la mission des chrétiens de vivre la communion, avec Dieu et entre eux, sur le modèle de la Trinité. « Nous sommes appelés, explique le Pape, à vivre non pas les uns sans les autres, au-dessus, ou contre les autres, mais les uns avec les autres, pour les autres et dans les autres. Voilà ce que signifie accueillir et témoigner ensemble de la beauté de l’Evangile ; vivre l’amour réciproque et envers tous, partageant les joies et les souffrances, apprenant à demander et concéder le pardon, valorisant les diverses charismes sous la houlette des pasteurs. En un mot, dit-il, il nous est confié le devoir d’édifier une communauté ecclésiale qui soit toujours plus une famille, capable de refléter la splendeur de la Trinité et d’évangéliser non pas seulement avec les paroles, mais par la force de l’amour de Dieu qui habite en nous. »

La Trinité est aussi « la fin ultime » vers laquelle est orienté « notre pèlerinage terrestre ». Le chemin de la vie chrétienne tourne autour du mystère de la trinité, et est accompli selon cet infini mystère. Ainsi, le Pape encourage les fidèles à tenir haut « le ton » de leur vie, en se rappelant pour quelle fin et pour quelle gloire ils existent, travaillent, luttent  et souffrent et à quelle immense  récompense ils sont appelés.

Enfin, le Pape demande l’intercession de la Vierge en ce dernier dimanche de mai, « elle qui, plus que toute autre créature, a connu, adoré et aimé le mystère de la Sainte Trinité », pour qu’elle aide l’Eglise, « mystère de communion » à être toujours plus une communauté hospitalière où chaque personne, en particulier la personne pauvre et marginalisée, puisse trouver un accueil et se sentir fille de Dieu, désirée et aimée.

A plusieurs reprises, le Pape a invité les 50 000 fidèles réunis place Saint-Pierre à faire leur signe de croix pour se souvenir combien le mystère de la Trinité embrasse toute notre vie.

Après l'Angélus, le Pape a évoqué la béatification du père Louis Edouard Cestac à Bayonne ce dimanche. « Que son témoignage d'amour en vers Dieu et son prochain soit pour l'Eglise un nouveau stimulant pour vivre avec joie l'Evangile de la charité ».

 

31/05/2015 12:56