Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

ONU : ne pas oublier ses obligations morales envers les migrants

Arrivée de migrants récupérés par un navire suédois à Catane - ANSA

26/06/2015 15:58

(RV) Le représentant spécial de l’ONU pour les migrations internationales Peter Sutherland est à Rome alors que l’Italie est au cœur des débats sur l’immigration. Plus de 50 000 migrants sont déjà arrivés sur les côtes de la péninsule depuis le début de l’année et les structures d’accueil manquent ou sont inadaptées. L’Italie est sous pression alors que les pays de l’Union européenne se sont retrouvés à Bruxelles jeudi soir pour trouver un accord sur la répartition des demandeurs d’asile. Cette réunion s’est déroulée dans un climat particulièrement tendue, au cours de laquelle le chef du gouvernement italien n’a pas caché sa colère devant la frilosité de ses partenaires : « Ou vous êtes solidaires, ou ne nous faites pas perdre notre temps !» a lancé Matteo Renzi.

Peter Sutherland est venu expliquer la position des Nations Unies sur ce dossier, au micro de la radio romaine Radio Radicale. « Les propositions européennes sont insuffisantes mais des progrès ont malgré tout été faits depuis plusieurs semaines » a-t-il souligné. Pour lui, l’Europe ne doit pas oublier qu’elle a des obligations morales concernant l’accueil des réfugiés, notamment regardant la convention de 1951 relative au statut des réfugiés. L’une des grandes difficultés pour les Nations Unies est liée à la nature-même des migrations, qui touchent à la souveraineté des Etats et qui peuvent facilement être instrumentalisées par les politiques.

Lors de sa visite à Rome, Peter Sutherland a également été reçu en audience privée par le Pape François ce vendredi matin, en tant que directeur de la Commission International Catholique sur la Migration (ICMC). « Ce thème des migrations a permis de rappeler la relation fondamentale entre l’Eglise et les principes fondamentaux de la dignité de l’être humain et de l’égalité entre tous les hommes » a-t-il souligné. « L’Eglise a un rôle très important à jouer », a poursuivi Peter Sutherland. « le Pape a exprimé sa préoccupation sur ce thème particulier. » Le directeur de l’ICMC et haut représentant de l’ONU a au passage rappelé que l’Eglise était engagée dans le secteur de la migration depuis le XIXème siècle et que sa réflexion morale sur la question était fondamentale.

Lors de son passage à Rome, Peter Sutherland a également pu visiter deux centres d’accueil de migrants érythréens dans la capitale italienne, et salué le dévouement « impressionnant » des volontaires chargés de leur venir en aide. 

26/06/2015 15:58