Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Le Pape François est arrivé en Équateur

Une affiche d'accueil du Pape, sur la cathédrale de Quito. - REUTERS

05/07/2015 22:18

(RV) L'Airbus A330 d'Alitalia du Pape a atterri à 14h45 locales, dimanche, sur la piste de l'aéroport international Mariscal Sucre de Quito, la capitale équatorienne, première étape de son voyage apostolique en Amérique Latine. À sa descente de l'avion, François a été accueilli par le président Rafael Correa dans une chaleureuse accolade. Des enfants en tenue traditionnelle, agitant des drapeaux du Saint-Siège et de l'Équateur se tenaient de part et d'autre du tapis rouge déroulé jusqu'au pavillon présidentiel. Le Pape a pris le temps de les saluer et de les bénir. 

« Tous les coeurs des Équatoriens débordent de joie en vous accueillant », a souligné le président Correa, « L'Équateur aime la vie, notre pays protège la vie depuis la conception, a-t-il rappelé, et notre pays est le seul dans le monde à avoir inscrit le droit de la nature dans sa Constitution ». Le chef de l'État équatorien n' a pas hésité à paraphraser la présidente brésilienne Dilma Rousseff, expliquant que « le Pape est argentin, Dieu est brésilien », mais a ajouté « le paradis est équatorien ! » après avoir rappelé la richesse patrimoniale de son pays.

Rafael Correa a aussi eu des accents plus politiques, insistant sur les injustices économiques et sociales en Amérique Latine qui sont la cause de systèmes pervers, rendant hommage au passage à la récente encyclique du Saint-Père Laudato Si' dont il a cité des passages, dénonçant notamment les ravages de la mondialisation, qui dévastent certains pays. Le chef de l'État équatorien a aussi fait allusion à la figure de Mgr Oscar Romero, récemment béatifié, et apôtre de la justice sociale. « Bienvenue dans votre maison Saint-Père ! » a t-il conclu.

Trouver dans l'Évangile les clés pour affronter les défis

« Je rends grâce à Dieu de m’avoir permis de retourner en Amérique Latine et d'être aujourd'hui ici avec vous, dans cette belle terre de l'Équateur », a souligné le Pape dans son discours, qui a remercié le président équatorien, se tournant vers lui et lui lançant : « Vous m'avez trop cité ! ». « J'ai visité l'Équateur à diverses occasions pour des raisons pastorales ; de même aujourd'hui, je viens comme témoin de la miséricorde de Dieu et de la foi en Jésus-Christ », a souligné François. 

Le Souverain Pontife a rendu hommage au peuple équatorien « qui se tient debout avec humilité », et rappelé la dette qui frappe de nombreux pays du continent latino-américain. « Aujourd’hui, nous aussi nous pouvons trouver dans l'Évangile les clés qui nous permettent d'affronter les défis actuels, a poursuivi le Pape, en mettant en valeur les différences, en promouvant le dialogue et la participation sans exclusions, pour que les réussites dans le progrès et dans le développement qu’on est en train d’obtenir garantissent un meilleur avenir pour tous », a également assuré le Saint-Père, dans ce qui peut être lu comme une allusion aux tensions politiques récentes dans le pays. « Pour cela, Monsieur le Président, vous pourrez toujours compter sur l'engagement et la collaboration de l'Église », a t-il ajouté.

François, qui dans son discours a également eu des formules plus poétiques, en rappelant à son tour les richesses naturelles de l'Équateur : « D’ici je veux embrasser l'Équateur tout entier. Que depuis le sommet du Chimborazo, jusqu'aux côtes du Pacifique ; que depuis la forêt amazonienne, jusqu'aux Îles Galápagos, vous ne perdiez jamais la capacité de rendre grâce à Dieu pour ce qu'il a fait et fait pour vous, la capacité de protéger ce qui est petit et ce qui est simple, de prendre soin de vos enfants et des personnes âgées qui sont la mémoire de notre peuple », a t-il précisé. 

« Que le Cœur Sacré de Jésus et le Cœur Immaculé de Marie, à qui l’Équateur a été consacré, répandent sur vous leur grâce et bénédiction », a conclu le Saint-Père, très applaudi, qui a tenu à préciser avec malice : « Oui, l'Équateur, c'est le paradis ! ». Après avoir salué les personnalités présentes à l'aéroport, le Pape est monté dans une petite Fiat non blindée afin de rejoindre la nonciature apostolique, où il logera durant cette étape équatorienne.

05/07/2015 22:18