Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Société

A Calais, les ONG tentent de gérer au mieux l'afflux de migrants

La police française demande à un migrant de descendre d'un camion, où il était monté pour tenter la traversée vers la Grande-Bretagne - REUTERS

07/07/2015 21:57

(RV) Entretien - Les drames de l'immigration n'ont pas seulement la Mer Méditerranée pour théâtre : ce mardi matin, le trafic a été interrompu dans le tunnel sous la Manche car un migrant qui tentait de rejoindre la Grande-Bretagne y a été retrouvé mort. À Calais et dans les environs, les migrants bloqués à la frontière osent prendre de plus en plus de risques pour arriver outre-Manche.

Avant de tenter de passer en Grande-Bretagne, ils vivent massés dans un lieu très isolé, qui servait de décharge sauvage avant que l’Etat n’en fasse un lieu d’accueil. Sur place, face à la précarité de leurs conditions de vie qui accroît les tensions et la vulnérabilité des personnes, 4 ONG (le Secours catholique, le Secours islamique Français, Médecins du Monde et Solidarité internationale) ont uni leurs efforts pour lancer le 30 juin dernier un plan d’urgence humanitaire pour secourir ces quelque 3000 hommes, femmes et ces enfants originaires d’Erythrée, du Soudan, d'Ethiopie ou d’Afghanistan.

Véronique Devise, la présidente du Secours Catholique dans le Nord-Pas-de-Calais, répond aux questions de Marie Duhamel.

07/07/2015 21:57