Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Angélus : l'Amérique Latine a « de grandes potentialités humaines et spirituelles »

Le Pape François saluant la foule lors de l'angélus du 19 juillet. - ANSA

19/07/2015 13:15

(RV) - Le Pape François est revenu, lors de la prière de l’angélus de ce dimanche, sur son récent voyage en Amérique Latine, qu'il qualifié de « don ». Un continent qui a de « grandes potentialités » mais qui connait de nombreuses difficultés.

« Vous êtes courageux » a-t-il tout d’abord lancé dans un sourire aux nombreux fidèles rassemblés place Saint-Pierre sous une chaleur torride.

Le Saint-Père s’est ensuite attardé sur l’Évangile de ce dimanche qui propose une « image de Jésus d’une intensité singulière en “photographiant”, pour ainsi dire, ses yeux et en recueillant les sentiments de son cœur ». Cette photographie suggestive peut se résumer en trois verbes : « Voir, éprouver de la compassion, et enseigner, ce que nous pouvons appeler, indique le Pape, les trois verbes du Bon Pasteur ». Les deux premiers, souligne-t-il, « sont associés à l’attitude de Jésus ». « Son regard n’est pas celui d’un sociologue ou d’un photoreporter, parce qu’il regarde avec les yeux du cœur ».

« Ces deux verbes, voir et éprouver de la compassion, présente Jésus comme un Bon Pasteur ». Et, précise le Saint-Père, « j’ai demandé au Seigneur que ce soit cet esprit de Jésus Bon Pasteur qui m’accompagne lors de mon voyage apostolique en Equateur, Bolivie et Paraguay ». Le Pape a alors remercié les peuples de ces trois pays visités pour « leur accueil chaleureux et leur enthousiasme » mais aussi les autorités ainsi que les évêques, religieux et personnes consacrées.

Le Saint-Père a loué le Seigneur pour « les merveilles » opérées sur ces terres, « la foi qui a animé et qui anime sa vie et sa culture ». Après avoir passés huit jours sur le continent latino-américain et être allé à la rencontre de nombreuses réalités, pleines d’espérance mais également parfois très difficiles, le Pape évoque « de grandes potentialités humaines et spirituelles », de « profondes valeurs chrétiennes enracinées » mais il a rappelé dans le même temps que le continent « connait aussi de graves problèmes sociaux et économiques ».

Pour contribuer à leur résolution l’Église « est engagée à mobiliser les forces spirituelles et morales de ses communautés, en collaborant avec tous les acteurs de la société ». Le Saint-Père conclut en invitant à  « développer la diffusion de la parole de Dieu afin que la religiosité remarquable de ces populations puissent toujours être un témoignage fidèle de l’Évangile ». 

19/07/2015 13:15