Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Le Pape demande la libération de Paolo Dall'Oglio

Le père jésuite Paolo Dall'Oglio - AFP

26/07/2015 12:24

(RV) A bientôt deux ans de l'enlèvement du jésuite Paolo Dall'Oglio en Syrie, le Pape François a lancé un appel solennel à l'issue de la prière de l'Angélus ce dimanche place Saint-Pierre. « J'adresse un appel sincère et pressant pour la libération de ce religieux estimé » a dit le Souverain Pontife. « Je ne peux pas oublier non plus les évêques orthodoxes enlevés en Syrie et toutes les personnes qui, dans les zones de conflit, ont été prises en otage » a également souligné le Saint-Père, qui a souhaité une nouvelle fois que les autorités locales et internationales s'engagent « afin que nos frères puissent retrouver rapidement la liberté ». « En participant à leurs souffrances, nous voulons les porter dans la prière » a conclu le Pape. 

Militant du dialogue islamo-chrétien, le Paolo Dall'Oglio s’est rendu le 27 juillet 2013 dans la ville de Raqqa au nord-est de la Syrie. Expulsé en juin 2012 pour avoir défendu l’opposition au régime syrien de Bachar El Assad, le prêtre jésuite italien bravait l’interdiction de fouler le sol syrien où il vécut pendant plus de trente, notamment au monastère de Mar Moussa. 

En se rendant à Raqqa, il souhaitait instaurer un dialogue entre les différentes factions hostiles au régime de Damas, se combattant entre elles. Il voulait tenter une médiation entre les groupes les plus radicaux, et en particulier auprès des djihadistes de l’Etat islamique en Irak et au Levant. On est sans nouvelle de lui depuis le 29 juillet 2013. 

Mgr Gregorios Ibrahim, de l’Eglise syro-orthodoxe, et Mgr Paul Yazigi, de l’Eglise grecque-orthodoxe d’Antioche, ont été enlevés par des rebelles le 23 avril 2013, près d'Alep en Syrie.

 

26/07/2015 12:24