Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

En Centrafrique, une présidentielle indispensable à la paix

Bangui, le 20 mai 2015. - AFP

29/07/2015 15:57

(RV) Entretien - En Centrafrique, le pays prépare la prochaine élection présidentielle, fixée le 18 octobre prochain. Le recensement électoral est en cours en province. Il a commencé le 26 juillet et est censé duré un mois, et pourrait sans doute être prolongé. Les élus locaux et nationaux sont chargés de sensibiliser les habitants à l’inscription électorale pour pouvoir voter. Dans la capitale, le recensement a déja eu lieu, du 29 juin au 27 juillet dernier, sans obtenir le succès escompté. 

Aujourd'hui un dizième de la population centrafricaine vit en exil. 460 000 Centrafricains sont ainsi réfugiés dans les pays voisins, le Cameroun, le Tchad ou en République démocratique du Congo. 190.000 d’entre eux sont éligibles. La Cour constitutionnelle du pays estime qu'ils devraient pouvoir s'inscrire sur les listes électorales et voter, contrairement à un avis formulé précédemment par le Parlement 

L'élection se prépare. Il s'agit d'un scrutin nécessaire pour permettre de rétablir une situation sécuritaire et humanitaire stable dans le pays. C’est l’avis de Thierry Dumont, chef de mission MSF Suisse à Bangui, en Centrafrique.

29/07/2015 15:57