Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Vatican \ Activités

Le cardinal Filoni n'ira pas au Népal pour des raisons de sécurité

Lundi 14 septembre, une manifestation dispersée de force à Katmandou. - AP

15/09/2015 15:45

(RV) Entretien - Un haut représentant de la Curie romaine a dû renoncer à se rendre au Népal pour des motifs de sécurité. De violentes manifestations contre un projet de Constitution ont fait une trentaine de morts.

Après la Bangladesh et l’Inde, le Préfet pour la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, le cardinal Fernando Filoni est contraint de renoncer à son déplacement à Katmandou où il devait témoigner de la proximité et de la solidarité de l’Eglise à un peuple meurtri par de violents séismes qui avaient causé la mort de près de 8700 personnes en avril dernier.

Sa visite a été annulée pour des motifs de sécurité. Au moins trente personnes ont été tuées ces derniers jours à la suite de violentes manifestations contre le projet de nouvelle Constitution dont les travaux ont débuté en 2008 après l'abolition de la monarchie dans le pays en 2006, au terme d'une décennie de guerre civile contre la guérilla maoïste. Le partage du pays en sept provinces suscite la colère de plusieurs minorités ethniques qui craignent d'être sous-représentées au parlement. Le jésuite belge Etienne Degrez qui vit au Népal explique les raisons de ce mécontentement. Il est interrogé par Sarah Bakaloglou

En Inde, trois étapes clé ont marqué la visite du cardinal Filoni dans l’archidiocèse de Calcutta. Il a d'abord rencontré les évêques, prêtres religieux et laïcs au collège Saint Xavier. « En Inde et dans le monde entier, Calcutta est devenu synonyme de miséricorde grâce à la vision, l’amour et la miséricorde dispensés par la bienheureuse Mère Teresa aux pauvres et aux indigents ». Le Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des peuples a rappelé que chacun a le droit de recevoir la Bonne Nouvelle et que tous les chrétiens ont le devoir d’annoncer l’Evangile. « L’activité missionnaire est le défi le plus grand de l’Eglise », et « nous prêtres, nous devons la guider, montrer l’exemple et faire le premier pas ». Il a invité les religieux à mettre le Christ au centre de leur spiritualité, comme l’a fait Mère Teresa.

Dans son discours adressé aux formateurs, aux séminaristes et novices qu’il a rencontré au séminaire régional “Morning Star” situé à Barrackpore, le cardinal les a tous remerciés, invitant les prêtres à vivre une authentique spiritualité missionnaire, qui les transforment en curé « zélés, engagés et joyeux ». «  A travers votre foi et votre générosité vous avez donné une réponse positive à Celui qui vous a appelé et vous a choisi pour être un instrument dans ses mains », a poursuivi le cardinal Filoni qui les met en garde contre les tentations du profit personnel ou de faire carrière. « Votre humble réponse doit être en syntonie avec une vie de foi et doit être facilement reconnaissable pour les personnes extérieures, dans vos paroles et actions ».

Enfin dans l’après-midi de ce lundi 14 septembre, le Préfet a présidé la messe en la basilique “Our Lady of the Rosary” à Bandel. En la fête de l’exaltation de la Croix, il a expliqué que adoré la Croix était adoré Dieu. Cette croix, instrument de torture, est devenu un instrument de vie et de grâce.

15/09/2015 15:45