Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Famille, mariage, diplomatie vaticane : ce que le Pape a dit dans l'avion

Le Pape François dans l'avion du retour des Etats-Unis. - ANSA

28/09/2015 15:09

(RV) Le Pape François a rencontré les journalistes à bord de son vol retour des Etats-Unis. Pendant plus de 45 minutes il a répondu aux questions de la presse sur des thèmes aussi divers que l'indissolubilité du mariage, l'objection de conscience, le succès ou encore la crise migratoire. 

Sur ce premier voyage aux Etats-Unis, le Souverain Pontife a tout d'abord expliqué qu'il avait été frappé par la "chaleur" des gens, que ce soit à Washington, New York ou Philadelphie. Concernant les abus sexuels dont le Pape qui a été aussi à la une de ce voyage (un thème très repris aux Etats-Unis et en particulier à Philadelphie, un diocèse très touché par la pédophilie), François a parlé de "sacrilège". « Les abus, nous savons qu’il y en a partout : dans l’environnement familial, dans le voisinage, les écoles, les salles de sport, mais quand un prêtre commet un abus, c’est très grave, parce que la vocation d’un prêtre est de faire croître l’enfant, la jeune fille, vers le haut, vers l’amour de Dieu,  (…) c'est presque un sacrilège »

A quelques jours du synode sur la famille, les questions sur les nullités de mariage tout comme les divorcés-remariés ont sans suprise été abordées. Ainsi, à la question de savoir si la réforme récente des procédures de reconnaissance de nullité de mariage n’est pas un ‘divorce catholique’, le Pape a répondu : « Dans la réforme des procès de nullité, j’ai fermé la porte à la voie administrative qui était la voie par laquelle le divorce pouvait entrer ». La simplification des procédures en nullité matrimoniale a été demandé par la majorité des pères synodaux lors du synode de l’an passé, a t-il fait remarquer. 

Le Saint-Père a tenu à préciser que le récent Motu Proprio pris adopté en ce sens n'était en aucun cas la porte ouverte à un "divorce catholique" : « ce n’est pas un divorce parce que le mariage est indissoluble quand il est un sacrement, et l’Eglise ne peut le changer, c’est la doctrine, c’est un sacrement indissoluble » a t-il martelé. Concernant l'épineuse question de l'accès aux sacrements pour les divorcés-remariés, le Pape a répondu: « Il me semble un peu simpliste de dire que le synode soit la solution pour ces gens et qu’ils peuvent communier. Ce n’est pas la solution, l’unique.»

Le Saint-Père est aussi revenu sur une question qui fait débat aux Etats-Unis, à savoir l'objection de conscience. A la question d'une journaliste américaine lui demandant s'il pourrait-il soutenir pa rexemple des fonctionnaires gouvernementaux, qui refuseraient par exemple, par objection de conscience, de valider des mariages de couples homosexuels, François a répondu que l'objection de conscience était un droit de l'homme et par conséquent devait être respecté. 

Questions diplomatiques 

Comme le veut la tradition, le Souverain Pontife a également répondu à plusieurs questions d'actualité internationales. Il est revenu sur la crise migratoire et l'apparition de nouvelles barrières en Europe: « Vous savez comment finissent les murs : tous s’écroulent, a t-il dit, ces murs ne sont pas une solution ». Questionné sur les bombardements en Syrie, le Pape a répété ce qu'il avait dit au Congrès américain et aux Nations unies : à savoir qu'il fallait les éviter.

François s'est aussi félicité de l’annonce par le gouvernement colombien d’un prochain accord avec les Forces armées révolutionnaires colombiennes, pour lequel le Saint-Siège a joué un rôle déterminant, il a également redit toute son admiration pour le peuple chinois et souhaiter que les relations continuent à aller de l'avant avec Pékin. 

Enfin, sur une note plus personnelle, le Pape a été interrogé sur son statut de nouvelle "star" aux Etats-Unis: « Tu sais quel est le titre qu’utilisaient les papes et que l’on doit utiliser ? Serviteur des serviteurs de Dieu… c’est un peu différent d’une star ! » a t-il rétorqué. 

 

 

28/09/2015 15:09