Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

Nouvelle flambée de violence en Centrafrique

Le corps d'un moto-taxi musulman tué le week-end dernier à Bangui. - AFP

28/09/2015 14:09

(RV) Entretien – Bangui offre le visage d’une ville morte ce lundi après un weekend de violences qui ont causé la mort de vingt personnes et ont blessé une centaine d’autres. Les forces françaises de l’opération Sangaris et les troupes de l’ONU de la Minusca se sont déployées et des barricades ont été érigées sur les principaux axes de la capitale de la République centrafricaine. Les commerçants ont baissé leur rideau et la circulation est quasi inexistante. 

Tout a commencé samedi matin quand un conducteur de moto-taxi a été égorgé dans le quartier PK-5. Les circonstances, les motifs et les auteurs de ce crime sont pour l’instant inconnus. Pourtant, une vague de violences s’est déclenchée dans ce quartier majoritairement musulman et dernier refuge pour les musulmans de Bangui chassés des autres quartiers par les milices anti-balaka.

Des maisons et des commerces ont été pillés et ces exactions se sont poursuivies jusqu’à ce lundi matin malgré l’instauration du couvre-feu dans la capitale.

Interrogé par Xavier Sartre, Mgr Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui, a parcouru la ville pour se rendre compte des dégâts

 

 

28/09/2015 14:09