Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Le Pape François rend hommage au martyre de Mgr Romero

Le Pape se faisant présenter un portrait de Mgr Romero lors de la visite de la délégation salvadorienne au Vatican le 30 octobre 2015 - AP

30/10/2015 17:36

(RV) Le Pape François a rendu hommage à Mgr Oscar Arnulfo Romero, béatifié le 23 mai 2015. Lors d’une rencontre ce vendredi 30 octobre au Vatican avec environ trois cents pèlerins venus du Salvador en remerciement de cette grâce, le Pape est revenu sur la figure de l’évêque centraméricain, assassiné en pleine eucharistie en 1980, et plus généralement sur ce que représente la notion de martyre pour l’Église.

Marie Duhamel

« Le martyre de Mgr Romero ne fut pas seulement au moment de sa mort ; il fut un martyre-témoignage, une souffrance antérieure, une persécution antérieure, jusqu’à sa mort ». Il fut aussi, a poursuivi le Pape, « postérieur parce qu’une fois mort, il fut diffamé, calomnié, trainé dans la boue (…) par ses frères dans le sacerdoce et dans l’épiscopat ». Le Pape François laisse parler son cœur et puise dans sa mémoire de jeune prêtre qu’il était à l’époque, revenant sur une blessure qui marque l’Église latino-américaine.

Le fait que « seul Dieu » sache « les histoires des hommes » donne de la force au Pape, confie-t-il. Car Dieu sait que « l’on continue à lapider ceux qui ont donné leur vie ou qui sont morts avec la pierre la plus dure qui existe au monde : la parole ».

Le Pape, auparavant, a rappelé que « l’on ne nait pas martyr. C’est une grâce que le Seigneur accorde. » Une grâce qui permet à Mgr Romero aujourd’hui d’être une « stimulation et une œuvre renouvelée de la proclamation de l’Évangile de Jésus Christ, l’annonçant d’une manière que tout le monde le connaisse ». Et pour « le saint peuple de Dieu qui chemine au Salvador » qui « a encore devant lui une série de tâches difficiles », c’est une aide précieuse qui l’aide à « favoriser la promotion et le développement d’une nation en quête de vraie justice, d’une authentique paix et de la réconciliation des cœurs ».

(CV-MD)

 

30/10/2015 17:36