Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

François prie avec les luthériens de Rome, au nom de la «diversité réconciliée»

Le Pape François lors de son arrivée au temple évangélique luthérien de Rome, le 15 novembre 2015 - ANSA

15/11/2015 18:10

(RV) Le Pape François s’est rendu ce dimanche après-midi à l’église luthérienne de Rome, marchant ainsi dans les pas de Jean-Paul II, venu en 1983, et Benoît XVI, venu en 2010.

Dans une ambiance très chaleureuse, le Pape a été accueilli par le pasteur de cette église, Jens-Martin Kruse, «Nos pensées et notre compassion vont aussi à Paris, a-t-il affirmé au nom de sa communauté. Ne nous laissons pas paralyser par la peur et continuons à parcourir ensemble notre chemin.»

Faisant allusion aux propos du Pape François lors de son élection, le pasteur Kruse a salué l’humilité du Pape et sa façon d’exercer son ministère à la tête de l’Église de Rome, «qui préside à la charité de toutes les Églises.» Il s'est réjoui de l'engagement du souverain pontife pour l’unité des chrétiens, espérant la poursuite de ce chemin commun.

Le Pape François a répondu à quelques questions de membres de la communauté luthérienne, notamment de personnes faisant partie de couples mixtes avec des catholiques. Il a insisté sur la valeur du baptême commun malgré les différences de doctrine, et sur le service commun pour les personnes les plus dans le besoin. Pour François, il faut «prier ensemble, parler clairement, et servir.»

Renonçant à prononcer le discours qui était prévu, François a livré une méditation improvisée sur la figure de Jésus, qui «n'excluait personne», qui partait toujours à la recherche de la brebis égarée. Le Pape évoqué les «temps mauvais» qui avaient séparé catholiques et protestants, faisant notamment allusion aux personnes «brûlées vives», «aux persécutions entre nous, avec le même baptême». «Nous devons nous demander pardon pour cela, pour le scandale de la division», a insisté le Saint-Père. «Aujourd'hui nous avons prié ensemble pour les pauvres, les personnes dans la besoin, nous aimer ensemble, avec un vrai amour de frères.» «C'est l'heure de la diversité réconciliée», a-t-il conclu.

(CV)

15/11/2015 18:10