Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Pape François : "L'enfance spirituelle", un chemin pour rencontrer Jésus

Le Pape embrassant une petite fille lors de l'audience générale du 30 décembre 2015. - AP

30/12/2015 12:51

(RV) Le Pape François a tenu ce mercredi matin une audience générale place Saint-Pierre, devant une foule nombreuse et sous un soleil toujours exceptionnel pour la saison. Pour cette dernière audience de l’année 2015, cinq jours après Noël, le Saint-Père est revenu sur le sens de la crèche et la dévotion à l’Enfant-Jésus.

Le compte-rendu de Cyprien Viet.

«Je suis sûr que dans nos maisons encore de nombreuses familles ont fait une crèche, mettant en avant cette belle tradition qui remonte à Saint François d’Assise et qui maintient vif dans nos cœurs le mystère de Dieu qui se fait homme.»

Rappelant que la dévotion à l’Enfant Jésus est très diffusée, le Pape a donné l’exemple de Thérèse de Lisieux, qui avait pris comme nom de religieuse "Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face". Une sainte française que François appelle affectueusement "la Teresita", "la petite Thérèse" en espagnol, et qui «a su vivre "l’enfance spirituelle" qui s’assimile justement en méditant, à l’école de la Vierge Marie, l’humilité de Dieu qui pour nous s’est fait petit».

«C’est un grand mystère, l’humilité de Dieu. Nous qui sommes orgueilleux, pleins de vanité (…), nous ne sommes rien! Lui, le grand, est humble et se fait enfant. Ceci est un vrai mystère ! Dieu est humble. Et c’est beau!» a improvisé le Saint-Père.

Alors même si nous savons finalement assez peu de choses sur l’enfance de Jésus, il faut mettre Jésus enfant au centre de nos vies. Les enfants «ont besoin d’être protégés» et Jésus lui aussi, nous «avons la responsabilité de le protéger. Il veut être entre nos bras, il désire être aidé, et pouvoir fixer son regard dans le nôtre». Il faut aussi le faire sourire pour lui «démontrer notre amour et notre joie, parce qu’Il est au milieu de nous, son sourire est signe de l’amour qui nous donne la certitude d’être aimés».

«Devant Jésus nous sommes appelés à abandonner notre prétention à l’autonomie, pour accueillir au contraire la vraie forme de liberté qui consiste à connaître celui que nous avons devant nous et à le servir.» Le Pape a conclu en demandant à chacun, une fois retourné à la maison, d’embrasser l’Enfant-Jésus dans la crèche, de lui dire : «Jésus, je veux être humble comme toi, humble comme Dieu», et de lui demander cette grâce.

Par ailleurs, à la fin de l’audience, le Pape François a invité à prier pour les victimes des inondations et des tempêtes qui ont frappé récemment «les États-Unis, la Grande-Bretagne et l’Amérique du Sud, spécialement le Paraguay, causant malheureusement des victimes, de nombreux déplacés et des dommages considérables. Que le Seigneur donne du réconfort à ces populations, et que la solidarité fraternelle puisse les secourir dans leurs besoins», a déclaré le Saint-Père.

(CV)

30/12/2015 12:51