Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Le Pape François reçoit 6000 choristes des "Pueri Cantores"

Le Pape arrivant au milieu des enfants lors de l'audience aux Pueri Cantores, le 31 décembre 2015. - AP

31/12/2015 15:04

(RV) L'année 2015 au Vatican s’achève en chanson. Dans la matinée de ce jeudi 31 décembre 2015, le Pape François a en effet reçu quelques 6 000 petits chanteurs, venus de 18 pays différents, et participant depuis le 28 décembre dernier au 40e Congrès de la fédération international des Pueri cantores à Rome. 

«Est-ce que vous aimez chanter ?» «Vous ne vous énervez jamais ?» «Est-ce que le monde sera aussi triste quand je serais grand ?» Le Pape a pris le temps de répondre de manière improvisée à leurs demandes.

Le récit de Sarah Bakaloglou

«Si je chantais, j’aurais l’air d’un âne parce que je ne sais pas chanter.» Premier aveu du Pape François aux petits chanteurs qu’il a pris beaucoup de plaisir à entendre. Il aime la musique depuis son jeune âge. Son grand-père menuisier chantait en travaillant et sa mère réunissait toute la famille le samedi après-midi autour d’un poste de radio pour faire découvrir à ses enfants des airs d’opéra. «Chanter cela fait du bien à l’âme», assure François. D’ailleurs, les mères ne comptent pas «un, deux trois» pour calmer et endormir leurs enfants, elles chantent.

«Chante et chemine». Le Pape cite Saint Augustin pour rappeler que le chemin du chrétien est joyeux et pour cela, il chante.

«Comment faites-vous pour être toujours si bon ?» «Les hommes portent toujours la blessure du péché originel qui conduit à ne pas toujours être bons», rappelle François. Il existe cependant de «nombreux saints cachés dans notre vie quotidienne, tant de personnes qui souffrent et offrent leurs souffrance pour convertir les pécheurs. Tant de gens qui se rapprochent de la bonté de Dieu, ce sont les saints». Ainsi, si quelqu’un veut trouver la bonté, il doit chercher le Seigneur, car «seul Dieu est bon»

D’ailleurs, deuxième aveu du Pape : lui aussi se met en colère. Il s’énerve quand quelqu’un «fait quelque chose qui ne va pas», mais François «ne mord pas». Cela l’aide même à réfléchir à toutes les fois où il a fait enrager les autres. Il offre un conseil aux petits chanteurs. Quand quelqu’un fait une méchanceté, il faut aller vers cette personne et de lui parler comme à un frère, et sans s’énerver car «la rage est un poison, elle empoisonne l’âme». Crier sur quelqu’un, «c’est comme lui donner un coup de couteau», et s’énerver est également mauvais pour tout le monde. «Vivre énervé est une maladie, un poison», répète le Pape qui rappelle que l’âme de Jésus est douce.

Son souhait pour la nouvelle année ? «Prier davantage, car c’est le premier devoir de l’évêque. Prier pour soutenir le Peuple de Dieu.»

Quel métier le Pape rêvait-il de faire quand il était petit ? Réponse surprenante du Pape : Boucher. Il allait souvent au marché avec sa mère et sa grand-mère et la manière, l’art avec lequel le boucher découpait les morceaux de viande intéressait le petit Bergoglio.

Une rencontre avec Benoît XVI

Ces chanteurs de 10-18 ans, interprètes de musique sacrée, ont donné de nombreux concerts dans les églises de la Ville éternelle ces derniers jours.

Ce mercredi, un concert tout à fait spécial s’est tenu dans un studio de Radio Vatican, situé au cœur des jardins du Vatican. Le chœur allemand "Jugendkantorei su Eichstätt Dom" composé de 36 jeunes et dirigé par Christian Heiss, a interprété, face à Benoît XVI, des airs de Mendelssohn, Brahms ou le chant de Noel  "O du fröhliche" selon un arrangement de Mgr Georg Ratzinger, le frère du Pape émérite. Au terme du concert, Benoît XVI a pris le temps de saluer chacun et de leur souhaiter une belle année 2016.

Au Vatican, le 40ème Congrès de ce mouvement d’origine française  et qui compte aujourd’hui 40 000 chanteurs dans 35 pays, avait pour thème « Cantate Spem Vestram ! », ce qui signifie «Chantez votre espérance !»

Ce vendredi 1er janvier, les 6 000 jeunes chanteront tous ensemble lors de la messe pour la paix présidée par François à 10 heures, en la Solennité de Marie Mère de Dieu, dans la basilique Saint-Pierre. 

31/12/2015 15:04