Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Tensions au Moyen-Orient : l'inquiétude du patriarche maronite

Le cardinal Raï, ici lors d'une visite à Damas en juin 2015. - AFP

04/01/2016 17:26

(RV) Entretien - Le chef de l’Eglise maronite ne cache pas son inquiétude devant les répercussions que pourrait avoir sur la société libanaise la crise qui a éclaté entre l’Iran chiite et ses voisins arabes sunnites, une crise déclenchée par l’exécution d’un dignitaire chiite en Arabie Saoudite. Ce lundi, Riyad et ses alliés ont rompu ou réduit leurs relations diplomatiques avec Téhéran. De la Russie aux Etats Unis, en passant par la France et l’Allemagne, les grandes puissances redoute une escalade aux conséquences imprévisibles dans la région tourmentée du Moyen-Orient. Des manifestations de colère ont eu lieu dans plusieurs pays.

D’où l’inquiétude qui règne au Liban, un pays traversé depuis de longues années par ses divisions confessionnelles et qui subit la «guerre par procuration» que se livrent Iran et Arabie Saoudite à travers ses communautés chiite et sunnite. Le blocage institutionnel du pays du Cèdre, qui n’a pas de président depuis bientôt deux ans est même directement lié au conflit qui oppose le Hezbollah et les partis sunnites. Nous avons joint le patriarche d’Antioche des Maronites, S.B Bechara Raï. Il est interrogé par Olivier Bonnel.

(CV-OB)

04/01/2016 17:26