Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

« Les Mages nous enseignent à lever le regard vers le ciel pour rencontrer Jésus »

Le Pape à la fenêtre du palais apostolique lors de l'angélus du 6 janvier. - AFP

06/01/2016 12:27

(RV) Le Pape François a récité la prière de l'angélus ce mercredi, à l'occasion de la fête de l'Epiphanie. A cette occasion le Saint-Père est revenu sur le récit de l'adoration des Mages venus se prosterner aux pieds du nouveau-né, raconté dans l'Évangile. «Le récit des Mages, venus de l’Orient à Bethléem pour adorer le Messie confère à l’Epiphanie un souffle d’universalité, a dit le Pape, celle de l’Eglise qui désire que tous les peuples de la terre puissent rencontrer Jésus, faire l’expérience de son amour miséricordieux.» Les mages étaient des hommes prestigieux, venus de régions lointaines et de cultures diverses, a rappelé le Souverain Pontife, ils se sont mis en chemin vers la terre d’Israël pour adorer le roi qui était né. « Depuis toujours, l’Eglise a vu en eux l’image de l’humanité entière, et avec la célébration de l’Epiphanie veut guider respectueusement à chaque homme et femme de ce monde vers l’Enfant Jésus, qui est né pour le salut de tous.» 

«Les bergers comme les Rois Mages viennent d’horizons très différents » a poursuivi le Saint-Père, mais une chose les réunit : le ciel. Les bergers ont en effet accouru auprès de l’Enfant Jésus car ils veillaient la nuit et en levant les yeux ont vu un signe dans le ciel. C’est en scrutant le ciel que les Mages se mirent également en chemin. « Bergers et Rois Mages nous enseignent que pour rencontrer Jésus, il faut savoir lever le regard vers le ciel, ne pas être repliés sur nous-mêmes mais avoir le cœur et l’esprit ouverts à l’horizon de Dieu.»

La majesté dans l'humilité

Pour nous aussi voir l’étoile est une grande consolation, a poursuivi le Pape, car nous ne sentons pas abandonnés à notre destin. L’étoile de l’Évangile est une lumière qui nous guide vers le Christ, sans l’écoute de l’Évangile il n’est pas possible de le rencontrer. En suivant l’étoile qui les mena jusqu’où se trouvait Jésus, les Mages nous apportent un enseignement, a expliqué François, leur expérience nous exhorte à ne pas se contenter de la médiocrité, nous invite à ne pas « vivoter » mais à chercher le sens des choses, à scruter avec passion le grand mystère de la vie. « Cette expérience nous invite aussi à ne pas nous scandaliser de la petitesse et de la pauvreté, mais à reconnaître la majesté dans l’humilité, et à savoir s’agenouiller devant elle» , a conclu le Saint-Père, qui a demandé à la Vierge qu’elle nous invite à savoir s’abaisser pour rencontrer Jésus. 

A L'issue de l'angélus, le Pape a fait part de sa proximité spirituelle envers tous les chrétiens d'Orient qui fêteront Noël ce jeudi 7 janvier, selon le calendrier julien. Il a aussi rappelé que l'Epiphanie coïnicait aussi avec la journée mondiale de l'enfance missionnaire. 

06/01/2016 12:27