Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Angélus : le Pape François invite chacun à se souvenir de son baptême

Le Pape lors de l'Angélus du 10 janvier 2016. - AFP

10/01/2016 13:23

(RV) Par le baptême, nous sommes enfants de Dieu. En ce dimanche du Baptême de Jésus, le Pape est revenu, devant les fidèles réunis place Saint-Pierre au Vatican, lors de la prière de l'Angélus, sur l’importance de se souvenir de notre baptême, jour où nous recevons pour la première fois le Saint-Esprit. Parce que nous sommes baptisés, nous assumons la responsabilité de suivre Jésus.

Pour suivre Jésus, «nous devons reproduire en nous-mêmes ses caractéristiques : douceur, humilité, tendresse.» Une responsabilité «pas facile» a concédé le Saint-Père, «surtout quand nous sommes entourés de tant d'intolérance, d'arrogance, de dureté. Mais avec la force qui vient de l'Esprit-Saint c’est possible!», a-t-il souligné.

Le Saint-Esprit, nous le recevons pour la première fois le jour de notre baptême, et ce jour-là, poursuit François, «nous ouvrons nos cœurs à la vérité, toute la vérité.» Même si l'Esprit conduit notre vie sur un chemin difficile, ce chemin, dit le Saint-Père, est «joyeux de charité et de solidarité envers nos frères.» Car «l'Esprit nous donne la tendresse du pardon de Dieu et nous imprègne de la puissance invincible de la miséricorde du Père.»

Le baptême de Jean-Baptiste est basé sur le symbole de l’eau, celui de Jésus, s’inscrit dans le Saint-Esprit et le feu. Dans le baptême chrétien, explique le Saint-Père, «le Saint-Esprit est l’architecte principal : c’est lui qui brûle et détruit le péché originel, restituant aux baptisés la beauté de la grâce divine; c’est lui qui nous délivre de la puissance des ténèbres, et du péché, et qui nous emmène dans le royaume de la lumière, de l'amour, de la vérité et de la paix.»

Par le baptême, «nous sommes tous frères»

Cette fête du baptême de Jésus est l’occasion de se rappeler de notre propre baptême, invite le Pape, de chercher la date de notre baptême, aussi importante que la naissance physique puisqu'il s'agit d'une «renaissance» dans le Christ. Il a demandé à toutes les personnes présentes de se renseigner auprès de leurs parents ou de leurs paroisses pour connaître la date précise de leur baptême. L’occasion aussi de «remercier pour ce don et réaffirmer notre attachement à Jésus, avec l'engagement de vivre comme chrétiens, membres de l'Église et d'une humanité nouvelle, dans laquelle nous sommes tous frères.»

Si «le baptême est reçu qu'une seule fois, conclut François, il doit être attesté tous les jours, car c’est une vie nouvelle à partager et une lumière à communiquer, en particulier à ceux qui vivent dans des conditions indignes de l'homme et qui marchent sur les chemins des ténèbres».

En cette fête du Baptême de Jésus, selon la tradition, le Saint-Père a baptisé 26 enfants dans la chapelle Sixtine. «Maintenant, je tiens à exprimer une bénédiction spéciale à tous les enfants qui ont été baptisés récemment, a dit le Saint-Père à la fin de mais l'Angelus, mais aussi les jeunes et les adultes qui viennent de recevoir le sacrement de l'initiation chrétienne, ou qui sont en train de le préparer. Que la grâce du Christ soit toujours avec eux!»

Le Saint-Père en a profité pour saluer particulièrement les étudiants espagnols de l’Institut Bachiller Diego Sánchez de Talavera La Real, le chœur de l'Alpini de Martinengo avec les membres de la famille et le groupe d'adolescents de San Bernardo de Lodi.

(CV-BH)

10/01/2016 13:23