Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Société

À Marseille, les préoccupations du Grand rabbin Ruben Ohana

Le professeur juif Benjamin Amsellem, victime d'une attaque à la machette, lundi 11 janvier 2016, s'exprime devant la presse - AFP

12/01/2016 16:45

(RV) Entretien – En France, un adolescent de 16 ans qui consultait des sites liés à l’islam radical a tenté de tuer à la machette un professeur juif, Benjamin Amsellem. L’agression a eu lieu lundi 11 janvier 2016 près d’une école hébraïque à Marseille. L’enseignant s’est protégé entre autres avec la Torah qu’il transportait.

L’agresseur est de nationalité turque et d’origine kurde. Sa radicalisation est passée inaperçue aussi bien auprès de sa famille que de son établissement scolaire. Un bon élève sans histoires, écrit Le Parisien, sans antécédents judiciaires ni psychiatriques qui a pourtant justifié son acte par la haine des juifs. Il semble s’être radicalisé sur Internet, tout seul. D’après France 2, sur les 4000 personnes radicalisées en France, plus de 1000 sont des mineurs.

Quant à la victime, elle reconnaît devoir réfléchir à l’éventualité de cesser de porter la kippa et déclare ressentir de l’appréhension quant à l’avenir. Le parquet antiterroriste de Paris a été saisi.

Le Grand rabbin de Marseille, Ruben Ohana, fait part de la vive préoccupation de la communauté juive qui se sentait en sécurité jusqu'à présent dans cette région. Il est interrogé par Samuel Bleynie

(AG-SBl)

12/01/2016 16:45