Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

François, le troisième Pape à visiter la synagogue de Rome

Jean-Paul II, reçu en 1986 par le rabbin Elio Toaff. - ANSA

15/01/2016 19:36

(RV) La visite du Pape François à la Synagogue de Rome, ce dimanche 17 janvier 2016, sera la troisième visite d’un Pape en ce lieu, après celle de Jean-Paul II en 1986 et celle de Benoît XVI en 2010.

Le 13 avril 1986, Jean-Paul II avait été accueilli par le grand rabbin de Rome Elio Toaff (décédé en 2015, presque centenaire) pour une visite qui reste l’une des images fortes de son pontificat. Le Pape polonais s’inscrivait toutefois dans l’héritage de Jean XXIII, qui passant devant la synagogue en 1959, avait fait arrêter sa voiture pour bénir les juifs. Signe spectaculaire du réchauffement des relations entre juifs et chrétiens, lors de l’agonie de Jean XXIII en 1963, le rabbin Elio Toaff avait participé à une veillée de prière place Saint-Pierre, participant avec quelques juifs de sa communauté à ce temps de prière au milieu d’une foule essentiellement catholique.

Mais ces gestes n’avaient pas eu une médiatisation comparable à celle suscitée par l’accolade de 1986 entre le rabbin Toaff et Jean-Paul II, deux témoins directs des ravages du nazisme, qui avaient ainsi tourné la page de longs siècles d’incompréhension.

Le 17 janvier 2010, Benoît XVI, le Pape allemand, posait un nouveau jalon dans ce dialogue en devenant le deuxième évêque de Rome à se rendre à la synagogue de Rome, qui était toutefois déjà la troisième de son pontificat après celles de Cologne, en 2005, et de New York en 2008.

Face à la communauté juive de Rome, l’actuel Pape émérite avait évoqué la tragédie de la Shoah et rappelé l’irrévocabilité du chemin d’amitié entre juifs et catholiques entrepris avec le Concile Vatican II. Il avait affirmé que «réveiller dans notre société l’ouverture à la dimension transcendante, témoigner l’unique Dieu est un service précieux que juifs et chrétiens peuvent et doivent offrir ensemble».

Ce dimanche, six ans jour pour jour après Benoît XVI, le Pape François sera donc le troisième souverain pontife à visiter la Synagogue de Rome. Il sera accueilli par l’actuel Grand rabbin, Riccardo di Segni, auquel il avait réservé en mars 2013 l’un des premiers messages de son pontificat, exprimant son espérance de «pouvoir contribuer au progrès que les relations entre juifs et catholiques ont connu depuis le Concile Vatican II».

(CV)

15/01/2016 19:36