Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

L'Église prête à mener une médiation au Mozambique

Les évêques mozambicains, reçus par le Pape François en septembre 2015. - OSS_ROM

15/01/2016 18:49

(RV) L'Église catholique du Mozambique, en Afrique australe, est prête à servir de médiateur pour des pourparlers entre le gouvernement et l'ancien mouvement rebelle armé de la RENAMO (Résistance nationale du Mozambique) : c’est ce qu’a annoncé Afonso Dhlakama, leader de la RENAMO. 

Les précisions de Blandine Hugonnet
 

C’est un conflit que l’on croyait résolu grâce notamment à la médiation apportée par la communauté Sant’Egidio, en 1992 : un accord de paix avait été signé avec l’appui des Nations Unies, mettant fin à 15 ans d’une guerre civile survenue au lendemain de l’indépendance, acquise du Portugal. 900 000 personnes avaient trouvé la mort lors des combats et cinq millions de personnes avaient été déplacés au gré des affrontements.Cette guerre a appauvri considérablement le pays et a retardé son développement alors qu’il peut compter sur des ressources naturelles abondantes.

L’accord de 1992, s’il a fait taire les armes, n’a pas permis d’apaiser la rivalité persistante entre le gouvernement et la Renamo. En 2013, après la rupture entre les deux principales forces politiques du pays, le dialogue avait pu reprendre mais il a été rompu de nouveau en août dernier. En cause, un litige concernant la loi électorale, la dépolitisation des structures de l’État et les conditions d’intégration des combattants de la Renamo dans l’armée nationale.

Afonso Dhlakama, chef du Renamo, a rejeté à plusieurs reprises l’invitation du président Filipe Nyusi à un face à face. C’est donc un pas en avant vers un apaisement du climat politique que représente l’annonce de cette médiation de la part de l’Église catholique. 

(CV-XS)

15/01/2016 18:49