Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Homélies à Sainte Marthe

Pape François : «L'humilité est la voie de la sainteté»

Le Pape François lors de la messe du 1er février 2016 à Sainte-Marthe. - OSS_ROM

01/02/2016 12:42

(RV) L’humilité est la voie de la sainteté. Le Pape l’a rappelé ce lundi 1er février 2016, lors de la messe matinale à la maison Sainte-Marthe. Le Souverain pontife s’est arrêté sur la situation du roi David qui, conscient de son propre péché, accepte les humiliations avec l’esprit de confiance du Seigneur. Le Pape a répété que Dieu pardonne le péché, mais que «les blessures d’une corruption guérissent difficilement».

Le roi David «est à un pas d’entrer dans la corruption», mais le prophète Nathan, envoyé par Dieu, lui fait comprendre le mal qu’il avait accompli. Le Pape François s’est arrêté sur la figure de David, «pécheur mais saint».

Les blessures de la corruption guérissent difficilement

David est donc pécheur mais pas corrompu, car «un corrompu ne s’en rend pas compte», a rappelé le Pape.

«Il faut une grâce spéciale pour changer le cœur d’un corrompu. Et David, qui avait le cœur noble, a reconnu sa faute : "oui c’est vrai, j’ai péché". Et que dit Nathan ? "Le Seigneur pardonne ton péché, mais la corruption que tu as semé croîtra. Tu as tué un innocent pour couvrir un adultère. L’épée ne s’éloignera jamais de ta maison." Dieu pardonne le péché, David se convertit, mais les blessures d’une corruption guérissent difficilement. Nous le voyons dans de nombreuses parties du monde.»

David doit affronter le fils Absalon, désormais corrompu, qui lui fait la guerre. Mais le roi réunit les siens et décide de laisser la ville, et laisse l’Arche derrière, il n’utilise pas Dieu pour se défendre. Il s’en va «pour sauver son peuple». «Et c’est le chemin de sainteté que David, après ce moment dans lequel il était entré dans la corruption, commence à faire.»

Le roi David se confie à Dieu et passe ainsi du péché à la sainteté

«David, en pleurant et avec la tête couverte, laisse la ville, et il y en a qui le suivent pour l’insulter et le maudire. David l’accepte car il sait voir les signes : c’est le moment de son humiliation, c’est le moment dans lequel il est en train de payer pour sa faute. "Peut-être le Seigneur regardera mon affliction et me rendra le bien en échange de la malédiction d’aujourd’hui", et il se confie dans les mains du Seigneur. C’est le parcours de David, du moment de la corruption à cette confiance dans les mains du Seigneur. Et ceci est de la sainteté. Ceci est l’humilité», a insisté le Pape François.

«Moi je pense que chacun de nous, si quelqu’un nous dit quelque chose, une chose dure, nous cherchons toute de suite à dire que ce n’est pas vrai», a-t-il fait remarquer.

Que les chrétiens aient la grâce de l’humilité

«L’humilité, a-t-il souligné, peut seulement arriver dans le cœur à travers les humiliations. Il n’y a pas d’humilité sans humiliations, et si tu n’es pas capable de porter certaines humiliations dans ta vie, tu n’es pas humble.»

«L’unique voie pour l’humilité est l’humiliation, a affirmé le Pape. Le but de David, qui est la sainteté, vient à travers l’humiliation. Le but de la sainteté que Dieu offre à ses enfants, offre à l’Église, vient à travers l’humiliation de son Fils, qui se laisse insulter, qui se laisse porter sur la Croix, injustement. Et ce Fils de Dieu qui s’humilie, c’est la voie de la sainteté. Et David, avec son attitude, prophétise cette humiliation de Jésus. Demandons au Seigneur la grâce, pour chacun de nous, pour toute l’Église, la grâce de l’humilité, mais aussi la grâce de comprendre qu’il n’est pas possible d’être humble dans humiliation. »

(CV)

01/02/2016 12:42