Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Société

Le Yémen, terre d'asile malgré la guerre civile

Des réfugiés Erythréens attendent de l'aide du HCR à Sanaa, en mai 2014. - EPA

12/02/2016 19:29

(RV) EntretienMalgré le conflit interne, le Yémen reste une terre d’émigration : des milliers d’Africains migrent vers ce pays. Pour cela, ils traversent la mer d’Arabie depuis la corne de l’Afrique. Une traversée dangereuse, elle a déjà causé la mort d'au moins 36 personnes depuis le début de l’année 2016. L’an dernier, plus de 92.000 personnes sont arrivées au Yémen par bateau. Ils arrivent pour la plus part de l’Éthiopie ou de la Somalie, mais ils ne sont pas toujours conscients du conflit qui les attend dans la péninsule arabique. 

Le Haut-Commissariat de l'ONU pour les Réfugiés (HCR) a lancé une mise en garde sur la vulérabilité de ces personnes, dont certaines finissent par être recrutés de force dans les milices et deviennent des victimes de la guerre civile qui déchire le pays. 

Interrogé par Caroline Chabir, Johannes Van Der Klaauw est le représentant du Haut-Commissariat pour les Réfugiés au Yémen, il déplore la situation.

(OB - CC)

12/02/2016 19:29