Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

Élections au Niger : les catholiques appelés à assumer leur engagement citoyen

Le président sortant du Niger Mahamadou Issoufou en campagne - EPA

18/02/2016 19:32

(RV) - Au Niger, l’archevêque de Niamey appelle les chrétiens à voter en toute liberté, dimanche prochain, loin de tout esprit sectaire, clanique, ethnique ou régionaliste. Des élections générales, présidentielle et législatives, sont prévues le 21 février. Quinze candidats, dont le président sortant, Mahamadou Issoufou, se présentent à la présidentielle. Pour battre le chef de l’Etat, les principaux partis d’opposition se sont réunis au sein d’une Coalition pour l’alternance. Dans une lettre pastorale, Mgr Laurent Lompo souligne que l’essentiel est de mettre en avant la vérité là où la tricherie semble triompher, et le respect de la parole des autres là où elle est muselée.

Les catholiques, en particulier, sont invités à assumer leur engagement citoyen et à participer au devenir de leur pays par un choix politique mûrement réfléchi dans la prière, sans se laisser manipuler par les agitateurs de slogans. Les élections de dimanche auront lieu un peu plus d’un an après de violentes manifestations anti-chrétiennes déclenchées par la publication d’une caricature de Mahomet par le journal satirique français Charlie Hebdo. Cinq personnes avaient été tuées, sept paroisses et d’autres infrastructures diocésaines avaient été saccagées, pillées et brûlées ainsi que d’autres églises et établissement privés appartenant à des chrétiens.

L’opposition juge le bilan du président nigérien comme un échec total, surtout sur le plan de la sécurité. Pays pauvre de 17 millions de personnes, le Niger est régulièrement confronté à des crises alimentaires en raison de la sécheresse et de fortes inondations liées aux changement climatique. Le Niger détient également l’un des taux de fécondité les plus élevés au monde. Les acteurs humanitaires vont assister cette année 1,5 millions de personnes dans le beso86% de la population vit en zone rurale. in dont des réfugiés de pays voisins. (avec cath.ch-apic)

 

18/02/2016 19:32