Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

L'Église gréco-catholique d'Ukraine réaffirme sa communion avec Rome

Le Pape en conversation avec les évêques gréco-catholiques. - AFP

05/03/2016 19:09

(RV) Le chef de l’Église gréco-catholique ukrainienne, l’archevêque majeur de Kiev Sviastoslav Shevchuk, et plusieurs évêques de cette Église qui compte environ cinq millions de fidèles, ont rencontré ce samedi 5 mars 2016 le Pape François, présentant cette rencontre comme un signe de «pleine et visible communion avec le successeur de Pierre».

Les membres du Synode permanent de l’Église gréco-catholique ukrainienne sont rassemblés à Rome du 29 février au 6 mars et ont rencontré le Pape ce samedi. L’archevêque Schevchuk s’était exprimé cette semaine, suite à une rencontre avec des responsables de la diplomatie du Saint-Siège, durant laquelle il a souligné la force de la foi du peuple ukrainien, mais il a aussi averti des défis ausquels le pays fait face actuellement.

L’archevêque a dit aux diplomates que ce rassemblement des responsables de l’Église gréco-catholique à Rome avait été planifié pour marquer le 70e anniversaire du "pseudo-Synode" de Lviv, qui avait mené à la liquidation de l’Église catholique ukrainienne au temps de l’URSS. Pendant les quatre décennies qui suivirent, l’Église était persécutée et n’a survécu que clandestinement jusqu’à la chute du régime communiste au début des années 1990.

Les catholiques d’Ukraine représentent aujourd’hui environ 10% de la population, de rite oriental pour la plupart mais avec aussi une petite communauté de rite latin, alors les orthodoxes sont divisés entre trois patriarcats.

La récente rencontre entre le Pape François et le Patriarche orthodoxe de Moscou Cyrille 1er à Cuba et la signature d’une déclaration conjointe ont suscité une vive préoccupation parmi les fidèles catholiques ukrainiens. Mais l’archevêque Shevchuk a précisé que ces inquiétudes ne portaient pas atteinte à l’unité visible et entière de son Église avec le Pape et avec l’Église de Rome.

En parlant avec les diplomates, d’autres évêques ont mis en avant le dynamisme de l’Église gréco-catholique, qui a connu un développement spectaculaire en Ukraine, moins de 30 ans après sa libération de l’oppression soviétique. Mais l’évêque Boris Gudziak, chef de l’Église pour la diaspora ukrainienne en France, dans le Benelux et en Suisse, a aussi averti des difficultés croissantes auxquels les Ukrainiens font face dans le contexte de l’invasion russe de la Crimée et du conflit dans l’est du pays.

Au moins deux millions de personnes ont été déplacées en interne par la guerre, et deux millions et demi d’autres ont fui le pays. Les leaders de l’Église ukrainienne appellent le Pape François et toute la communauté catholique à faire tout ce qui est possible pour mettre fin à ce conflit, et à fournir une aide humanitaire urgente pour la population en souffrance.

Ce samedi midi, le Pape François a donc manifesté son attention au peuple ukrainien. «Nous sommes venus réaffirmer notre communion avec le Saint-Père, et pour lui demander son aide pour le peuple d’Ukraine en souffrance, et le Saint-Père nous a écoutés» a déclaré suite à cette rencontre l’archevêque majeur de Kiev, Sviatoslav Shevchuk.

(CV)

 

 

05/03/2016 19:09