Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

L'armée irakienne compte en finir avec l'État islamique

L'armée irakienne dans le désert d'Al-Anbar où elle combat l'Etat islamique, le 9 mars 2016. - AFP

10/03/2016 10:20

(RV) Entretien - En Irak, l'Etat islamique continue de frapper. Dimanche 6 mars 2016 à Hilla, une ville chiite au sud de Bagdad, 61 personnes ont été tuées dans un attentat-suicide au camion piégé, le plus meurtrier depuis le début de l’année dans le pays.

C’est face à cette menace que, début mars, des milliers de membres des forces de sécurité irakienne lançaient une vaste offensive au nord de Bagdad contre les islamistes de Daesh. L’objectif principal de l’armée irakienne est de reprendre les villes qui forment un axe stratégique entre chaque territoire contrôlé par les djihadistes autour de Mossoul.

En février, les soldats irakiens affirmaient avoir délogé la totalité des djihadistes de la ville de Ramadi, à une centaine de kilomètres à l’ouest de la capitale, reprise quelques semaines plus tôt. 

Myriam Benraad est spécialiste de l’Irak, chercheur à l’IREMAM, l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman et à la Fondation pour la recherche stratégique. Elle revient sur la stratégie de l’armée irakienne pour reconquérir le pays.

Interrogé par Antonino Galofaro, Myriam Benraad est l’auteur de Irak, la revanche de l'histoire : De l'occupation étrangère à l'État islamique, paru aux éditions Vendémiaire, et de L'Irak : de Babylone à l'État islamique, publié par les éditions Le Cavalier bleu

(MD-AG)

 

 

10/03/2016 10:20