Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

De nombreux Japonais restent affectés par le tsunami de 2011

Une femme et ses deux enfants prie pour les victimes de la catastrophe du 11 mars 2011. - EPA

11/03/2016 17:35

(RV) Entretien - Le Japon a commémoré ce vendredi le 5e anniversaire de la plus grave catastrophe de son histoire récente. En l’espace de quelques heures, le 11 mars 2011, affrontait une triple calamité qui allait faire 20 000 morts : un puissant séisme de magnitude 9, suivi d’un tsunami qui allait causer un désastre nucléaire aussi grave que celui de Tchernobyl en 1986 ; un accident classé au niveau 7, le plus élevé. Dix minutes après la première secousse, une vague noire a déferlé sur près de 600 kilomètres de côtes, atteignant par endroits une trentaine de mètres et s’enfonçant jusqu’à plus de 5 kilomètres dans les terres.

Malgré les promesses du gouvernement, le nord-est du pays reste une région sinistrée, des centaines de milliers de personnes sont toujours hébergées dans des logements provisoires. Comment les choses ont-elles évoluées dans les villes et villages touchés par la catastrophe ? Hélène Destombes a joint à Tokyo le père Olivier Chegaray, des Missions Etrangères de Paris, au Japon depuis près de 50 ans.

(CV-HD)

11/03/2016 17:35