Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

Centrafrique : Faustin-Archange Touadéra investi président

Faustin-Archange Touadéra marchant pour la paix dans les rues de Bangui le 5 janvier 2013, trois ans avant son élection à la tête de la Centrafrique. - AFP

30/03/2016 13:36

(RV) Entretien - C’est une nouvelle étape décisive pour la Centrafrique : Faustin-Archange Touadéra a été investi ce mercredi 30 mars 2016 à la présidence. Il avait été élu le 14 février dernier à une écrasante majorité. Dernier chef du gouvernement de l’ancien président François Bozizé, cet universitaire âgé de 58 ans hérite d’un vaste chantier. Il doit relancer et pacifier le pays profondément marqué par trois années de violences intercommunautaires.

Ses objectifs premiers : la réconciliation qui devrait passer par l’organisation d’assises nationales, la mise en place d’un programme de désarmement et de réinsertion des différents groupes armés et le redressement économique et social. Juste après son élection le nouveau président avait déclaré vouloir engager très rapidement des actions pour redresser le pays afin qu’il devienne «un État prospère, juste et fraternel».

Ce mercredi 30 mars au matin, Mgr Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui et président de la Conférence épiscopale centrafricaine, a assisté à la prestation de serment. Il évoque une journée très importante pour le pays.

Des propos recueillis par Hélène Destombes.

Autres personnalités venues assister à l'investiture : les ministres français des Affaires étrangères et de la Défense, Jean-Marc Ayrault et Jean-Yves Le Drian. La France a annoncé ce mercredi qu'elle mettra fin en 2016 à Sangaris, son opération militaire en Centrafrique, estimant sa mission de restauration de la sécurité accomplie après trois ans de sanglants affrontements intercommunautaires.

30/03/2016 13:36