Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Le Pape aux réfugiés de Lesbos : « je veux vous dire que vous n'êtes pas seuls»

Le Pape François au camp de Moria. - RV

16/04/2016 10:27

(RV) Le Pape François est dans le camp de réfugiés de Moria, épicentre de sa visite sur l'île de Lesbos. Accompagné du patriarche œcuménique de Constantinople et de l'archevêque d'Athènes, le Saint-Père a longuement salué des migrants, rassemblés dans une grande tente: des hommes femmes et enfants venant d'Afghanistan, de Syrie, d'Irak ou du Pakistan. Nombre d'entre eux ont baisé la main du Pape et raconté leur histoire. Certains étaient bouleversés aux larmes. Les trois responsables religieux ont ensuite pris la parole pour prononcer un discours. François a souligné que beaucoup restait à faire pour assurer un accueil digne des migrants.

« Je veux vous dire que vous n’êtes pas seul » a d'emblée déclaré le Souverain Pontife, vous avez enduré ces derniers mois et semaines des souffrances  dans la recherche d’une vie meilleure, beaucoup d’entre vous ont été forcés à fuir des situations de conflit et de persécution, surtout pour vos enfants et vos petits. Vous avez fait de grands sacrifices pour vos familles, tout quitté sans savoir ce que l’avenir vous réserverait» 

Le Pape a rappelé qu’il était venu en compagnie du patriarche de Constantinople et de l’archevêque d’Athènes… « ensemble nous sommes venus pour écouter vos histoires, a-t-il rappelé, pour réclamer l’attention du monde sur cette grave crise humanitaire et pour en implorer la résolution… comme hommes de foi, nous désirons unir nos voix pour parler ouvertement en votre nom.»

Un appel à l'Europe

Nous savons tous combien il est facile pour certaines personnes d’ignorer les souffrances des autres et même en exploiter la vulnérabilité a poursuivi François, mais a-t-il précisé, cette crise peut aussi faire émerger «le meilleur de nous-même». Le pape a ainsi rendu hommage à la grande générosité du peuple grec, qui a répondu aux besoins des réfugiés malgré les difficultés économiques. Beaucoup reste encore a faire a relevé le Souverain Pontife,  «le message que j’ai voulu vous laisser est de ne pas perdre l’espérance !»

Le plus grand don que nous pouvons nous offrir les uns les autres est l’amour, un regard miséricordieux, le soin d’écouter et de comprendre, une parole d’encouragement, une prière. Le Pape a rappelé la parabole du Bon Samaritain qui témoigne de la miséricorde de Dieu, et un appel à témoigner de cette miséricorde envers ceux qui en ont besoin. Le Pape a conclu par un appel à l’Europe : « Que tous nos frères et sœurs de ce continent puissent vous venir en aide dans cet esprit de solidarité et de respect de la dignité humaine qui ont marqué sa longue histoire »

 

16/04/2016 10:27