Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Miséricorde et handicap: le regard de Ghislain du Chéné, de Foi et Lumière

Le pape répond à la question d'une petite fille trisomique ce samedi matin, salle Paul VI. - ANSA

11/06/2016 17:30

(RV) Entretien- Les personnes handicapées sont appelées à la plénitude de la vie sacramentelle, même lorsqu’elles souffrent de troubles psychiques graves. Le Pape François l’a affirmé dans un discours remis ce samedi matin aux quelque 650 participants d’un congrès sur les personnes handicapées organisé par la conférence des évêques italiens. Le Saint-Père plaide donc pour l’accès aux Sacrements qui occupe une place décisive dans l’inclusion des handicapés. Il regrette profondément qu’il y ait encore à ce propos des doutes, des résistances et même des refus.

Le Pape invite également à favoriser leur accueil au sein des paroisses, des associations et des mouvements ecclésiaux et à développer une mentalité et un style qui les mette à l’abri des préjugés et de de l’exclusion. Un discours qui a particulièrement touché Ghislain du Chéné, coordinateur international de Foi et Lumière, père de cinq enfants dont Julie, trisomique âgée de 28 ans ; il s'attarde également sur le lien entre miséricorde et handicap, au micro d'Hélène Destombes : 

Ce dimanche matin le Saint-Père présidera une messe à l’occasion du jubilé des malades et des personnes handicapées. Pour la première fois, lors d’une messe sur la place saint-Pierre, en présence du Pape, l’Évangile sera « mis en scène » par un groupe de personnes handicapées mentales. Julie, la fille de Ghislain du Chéné participera à ce mime.

 

11/06/2016 17:30