Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Œcuménisme

Fin du concile panorthodoxe : le chemin de la modernité ouvert

Bartholomée Ier lors de la Divine Liturgie le 26 juin - AP

27/06/2016 16:50

(RV) Entretien - C’est le début d’une nouvelle ère pour l’orthodoxie. Le Concile orthodoxe s’est terminé ce dimanche 26 juin 2016 en Crète. Pour sceller cette toute nouvelle unité, les dix Églises orthodoxes présentes ont publié une encyclique résumant les conclusions de l’assemblée.

Malgré l’absence de quatre Églises dont celle de Russie, la plus importante numériquement, les décisions du Concile s’appliquent aux quatorze Églises orthodoxes, qui avaient toutes donné leur accord pour tenir ce rassemblement inédit.

Lors de cette semaine de débats pour trouver un consensus entre les différentes Églises autocéphales, les primats ont abordé de nombreux thèmes : doctrine sociale, liberté religieuse, montée des fondamentalismes, mais aussi la question de l’œcuménisme et des relations avec les autres confessions chrétiennes. La décision a notamment été prise de reconnaitre comme Église le catholicisme. Une avancée « historique » selon Antoine Arjakovsky, historien orthodoxe français. Il a assisté au Concile en Crète. Interrogé par Blandine Hugonnet, il souligne que, grâce à ce Concile, l’orthodoxie prend aujourd’hui le chemin de la modernité

(XS-BH)

27/06/2016 16:50