Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

À Nice, «une fraternité humaine vécue malgré l'horreur»

A Nice, des fleurs en hommage aux victimes de l'attentat - AP

15/07/2016 16:23

(RV) Témoignage - Présent parmi la foule qui a été visée par le camion fou à Nice le soir du 14 juillet 2016, le frère Yves-Marie Lequin, dominicain qui vit à Nice. Il est entre autres aumônier des artistes de la ville. Vendredi matin 15 juillet, quelques heures après le carnage, il a célébré la messe en leur compagnie. Croyants et non croyants y ont participé, voulant montrer leur solidarité avec les victimes.

Très vite après le drame, le frère Yves-Marie a reçu un coup de téléphone du maire de la ville pour faire partie, avec d’autres religieux, d’une cellule psychologique d’écoute des victimes. Le religieux dominicain a passé la nuit à accueillir les gens, traumatisés par le drame, non loin de la paroisse Saint-Pierre d’Arène, à deux pas de la Promenade des Anglais. Il revient sur cette expérience d’écoute et d’accueil de la douleur, mais aussi sur les mots qu’un religieux chrétien peut trouver face à ce genre de drame. Il est interrogé par Olivier Bonnel. 

(OB-SB)

15/07/2016 16:23