Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Église de France : un nouveau site pour lutter contre la pédophilie

Le 12 avril 2016, Mgr Pontier, président de la CEF avait tenu une conférence annonçant une série de mesures pour lutter contre la pédophilie au sein de l'Église de France. - AFP

21/07/2016 16:34

(RV) Entretien - La Conférence des évêques de France (CEF) a mis en ligne ce jeudi 21 juillet le nouveau site luttercontrelapedophilie.catholique.fr. C’est une des mesures décidées par le Conseil permanent de la CEF le 12 avril, pour améliorer la lutte contre la pédophilie au sein de l’Église de France. Le site est piloté par la Cellule Permanente de Lutte Contre la Pédophilie (CPLP).

À travers plusieurs rubriques, cette plateforme internet se donne plusieurs objectifs : informer sur la pédophilie et les mesures spécifiques prises au sein de l’Église en France, mettre en relation victimes et diocèses, et donne des clefs pour prévenir, détecter et alerter sur des cas de pédophilies.

Pour que les victimes ou leurs proches puissent directement adresser un témoignage à leur évêque, la CEF propose aussi l’adresse mail "paroledevictimes@cef.fr" accessible sur le site, qui propose aussi une carte des diocèses français pour s’y retrouver. Le Père Gérard Le Stang, Secrétaire général adjoint de la CEF, précise que l’évêque qui apprend un cas de pédophilie dans son diocèse peut lui aussi trouver de l’aide sur ce nouveau site, avec «une page consacrée aux démarches à effectuer par l’évêque quand il est informé d’un abus sur mineur.»

Cette mesure s’inscrit dans la lignée du Motu prorio publié par le Pape François le 4 juin, qui redit l’importance de suivre les procédures face aux cas de pédophilie, ainsi que de négligence de la part des évêques concernés. «Un texte qui met en forme ce que les papes successifs ont exprimé, en particulier en parlant de "Tolérance zéro"», explique Le Père Gérard Le Stang. «Le scandale tient autant au fait que des personnes ont été abusées, qu’au fait que les responsables n’ont pas réagi suffisamment fermement».

Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et Président de la Conférence des évêques de France a précisé que «les évêques de France, avec l’Église universelle et nos Papes récents, ont pris la mesure du fléau et de la souffrance que représente la pédophilie pour toute société.(…) L’actualité récente nous a convaincus qu’il fallait aller plus loin, en accentuant la vigilance et en prenant davantage en compte les actes anciens, considérés comme prescrits ou n’ayant pas fait l’objet de plainte, dont les victimes continuent de souffrir durement». «Cette attention envers les victimes est notre responsabilité d’évêque et nous ne nous y déroberons pas» écrit l’archevêque de Marseille à l'ouverture du site.

Mgr Olivier Ribadeau-Dumas, porte-parole de la Conférence des évêques revient sur cet outil précieux. Il est interrogé par Hélène Destombes

Selon le Père Gérard Le Stang, les évêques ont choisi de mettre œuvre toute ces mesures, car ils ont le «souci d’une plus grande réactivité, en particulier concernant les coupables présumés», «un souci d’attention et de justice plus marqué envers les victimes, sans négliger le suivi dû aussi aux personnes pédophiles». «Ces mesures font entrer l’Église dans une culture de rejet de tout ce qui est dissimulation et silence coupable. Elle indique par là un chemin que toute la société doit emprunter

(BH/CEF)

21/07/2016 16:34