Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

Au Venezuela, pénuries alimentaires et crise politique

Le Venezuela a réouvert temporairement sa frontière avec la Colombie - AP

21/07/2016 08:28

(RV) Entretien-  La situation économique au Venezuela ne cesse de se détériorer. Face à une inflation galopante et à une récession de plus accrue, à des pénuries de denrées alimentaires et de produits de premières nécessités comme les médicaments, le gouvernement du président Nicolas Maduro utilise les grands moyens. L’état d’urgence économique, en vigueur depuis le mois de janvier, est prolongé de deux mois, et l’armée, qui surveille déjà les supermarchés, gère désormais les ports et la distribution de nourriture.

Parallèlement, la situation politique est bloquée, entre un pouvoir qui ne veut rien céder et se réclame de l’élection présidentielle de 2013 et une opposition devenue majoritaire à l’Assemblée nationale lors du scrutin de décembre 2015. Le dialogue entre les deux est rompu et le bras de fer engagé. L’opposition, qui profite de l’impopularité croissante de Nicolas Maduro, joue la carte du peuple. Un référendum révocatoire, prévu par la constitution « bolivarienne », pourrait avoir lieu d’ici quelques mois. En cas de succès, le président sera renvoyé et une nouvelle élection présidentielle convoquée, à condition que le référendum ait lieu avant janvier 2017.

Dans ce contexte difficile, Nicolas Maduro a donc décidé de donner des pouvoirs de contrôle accrus à l’armée qui pour l’instant le soutient pleinement. Thomas Posado, docteur en sciences politiques à l’université Paris 8 revient avec Xavier Sartre sur ce que le président vénézuélien recherche exactement en ayant recours aux forces armées. 

21/07/2016 08:28