Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Pédophilie: l'enquête visant le cardinal Barbarin classée sans suite

Le cardinal Barbarin, le 15 mars 2016 à Lourdes. - AFP

01/08/2016 17:06

(RV) Les poursuites contre le cardinal Philippe Barbarin ont été abandonnées. En France, le procureur de la République de Lyon a classé sans suite l’enquête pour "non-dénonciation d’agressions sexuelles sur mineurs et non-assistance à personne en danger" qui visait l’archevêque de Lyon. L’ouverture de cette enquête contre le Primat des Gaules avait relancé le débat sur la pédophilie au sein de l’Église.

Les précisions de Xavier Sartre 

A l’origine de cette affaire qui avait secoué tout le diocèse de Lyon et au-delà, l’Église de France, une plainte déposée par des victimes d’un prêtre, Bernard Preynat contre l’archevêque de Lyon. Le prêtre avait été mis en examen en janvier dernier pour des agressions sexuelles commises sur des scouts il y a plus de 25 ans. Ses victimes reprochaient au cardinal Barbarin, supérieur du prêtre, de l’avoir laissé en poste au sein d’une paroisse alors qu’il connaissait les faits incriminés. Le père Preynat a en effet officié jusqu’en août 2015 dans une paroisse du diocèse de Lyon.

Plus de transparence

Le cardinal Barbarin a toujours assumé ses décisions et ne s’est jamais dérobé à ses obligations devant la justice avec laquelle il a pleinement collaboré. Les victimes réunies au sein de l'association, la Parole libérée, ont réagi. L’une d’elles, François Devaux ne commente pas la décision de la justice. « Nous sommes sur un débat moral, pas juridique » a-t-il précisé ce lundi. 

Cette affaire est survenue alors que le Pape François, suivant la voie tracée par Benoît XVI, a fait de la lutte contre la pédophilie une de ses priorités. Le 4 juin dernier il a publié un motu proprio qui renforce le contrôle sur les évêques et qui peut déboucher sur leur démission s’ils ne prennent pas les mesures adéquates dans ce genre de dossier. Le 21 juillet dernier, l'Eglise de France a par ailleurs mis en ligne un nouveau site internet pour mieux faire face à la pédophilie. (OB-XS)

01/08/2016 17:06