Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Documents

Le Grand Ayatollah de Qom remercie le Pape pour sa distinction entre islam et terrorisme

Le Grand Ayatollah Nasser Makarem Shirazi de Qom en Iran a salué les propos du Pape François dans une lettre qu'il lui a adressé. - RV

23/08/2016 12:24

(RV) Le Grand Ayatollah de Qom, en Iran, remercie le Pape François pour ses paroles rejetant toute identification entre islam et terrorisme. Naser Makarem Shirazi a adressé une lettre au Saint-Père, publiée sur le site officiel du religieux chiite.

En effet, à bord de l’avion de retour des Journées mondiales de la Jeunesse en Pologne, en juillet dernier, François avait déclaré refuser d’identifier islam et terrorisme. Le Grand Ayatollah salue ces propos et qualifie d’ «admirables» ces «sages et logiques considérations sur l’islam qui dissocient la religion des actions inhumaines et des atrocités perpétrées par les impies «Takfir» comme Daesh».

Dans ce texte, Naser Shirazi insiste aussi sur l’absolue nécessité pour les chefs religieux du monde entier de prendre position de manière «claire et forte» contre la violence et la barbarie «en particulier lorsque ces actes sont commis au nom de la religion».

Le leader religieux iranien redit par ailleurs sa ferme condamnation de l'assassinat impitoyable du Père Jacques Hamel, tué le 26 juillet, alors qu'il célébrait la messe dans l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray, en France, rappelant que la grande majorité des musulmans avait, elle aussi, exprimé cette même condamnation.

Les groupes terroristes comme l'organisation Etat islamique sont «la pire crise de l'ère moderne» et ne font pas partie de l'islam, insiste le Grand Ayatollah. «De tels actes barbares n’ont rien à voir avec les religions et leurs différentes écoles de pensée, mais sont plutôt le résultat d'une conception matérialiste de quelque superpuissance corrompue qui ne cherche rien d’autre que l’augmentation des richesses illicites.»

«Heureusement, a déclaré l'Ayatollah Makarem Shirazi, l’opinion public prend de plus en plus conscience de ces groupes extrémistes et terroristes, et nous pouvons espérer que leurs actions prendront un jour fin.»

(BH)

23/08/2016 12:24