Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

Le déminage, un enjeu vital pour la reconstruction de l'Irak

Une opération de déminage en Syrie, dans la province d'Idleb, en octobre 2015. - REUTERS

22/09/2016 14:55

(RV) Entretien - En Irak, la coalition internationale envisage une libération de Mossoul et de la Plaine de Ninive d’ici un an. L’emprise de Daech sur ces territoires, conquis durant l’été 2014, se réduit peu à peu, au gré des offensives menées par les forces kurdes et irakiennes. Plusieurs villages ont ainsi été libérés en mai dernier. Libérés, mais piégés : champs, routes et infrastructures ont en effet été truffés de mines par les jihadistes. Au moins 12 personnes en ont été les victimes au cours de ces derniers mois.

Ce minage soigneusement mis en place par Daech empêche tout retour des habitants dans leurs maisons. Eux qui, pour la plupart, sont réfugiés depuis deux ans au Kurdistan voisin, dans des conditions souvent difficiles.

Le déminage de ces zones est nécessaire avant de pouvoir envisager une réinstallation sûre des habitants sur leurs terres. L’association Fraternité en Irak veut y contribuer. Elle a missionné une ONG spécialisée. Objectif : déminer six premiers villages de la Plaine de Ninive.

Faraj Benoît Camurat, président de l’association Fraternité en Irak nous explique les principaux points de ce projet, et insiste surtout sur l’urgence de l’opération.

Pour aider le projet, se rendre sur le site internet de l’association Fraternité en Irak : www.fraternite-en-irak.org

(CV-MA)

 

22/09/2016 14:55