Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Pour approfondir \ L'invité

Le jésuite belge Paul Gilbert, métaphysicien

Le jésuite métaphysicien Paul Gilbert. - RV

01/10/2016 17:49

(RV) Entretien - L’invité de ce dimanche est le jésuite belge Paul Gilbert. Ce chercheur, docteur en philosophie et lettres de l’Université de Louvain, enseigne la métaphysique depuis trente ans à l'Université Grégorienne à Rome. Il a d’abord commenté les Monologion (Paris, 1984) et Proslogion (Rome, 1990) de saint Anselme ; il a organisé et coédité un congrès à Rome (1998) sur le Cur Deus homo du même auteur.

Paul Gilbert a ensuite questionné la métaphysique classique, sous l'influence de la philosophie réflexive. Il a développé son cours de métaphysique dans deux ouvrages, La simplicité du principe (Namur, 1994) et La patience d’être (Bruxelles, 1996), ouvrages qui ont obtenu le Prix bisannuel «Cardinal Mercier» de l’Université de Louvain (1997) et le prix quinquennal «Polydore De Paepe» de l’Académie Royale de Belgique, classe des Lettres (2001).

Le jésuite a également souligné les chances offertes à la réflexion fondamentale par l'analogie, thème classique mais oublié, plus récemment, il a abordé la question de la violence, réalité à laquelle le métaphysicien doit s’affronter pour « vérifier » son discours. Il a enseigné dans de nombreux pays, notamment en Amérique latine.

Sœur Catherine Aubin a demandé au métaphysicien belge Paul Gilbert, s’il était un jésuite heureux.  

(MD-CA)

01/10/2016 17:49