Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Les 17 nouveaux cardinaux, reflets de l'universalité de l'Église

Le prochain consistoire aura lieu le 19 novembre - AP

09/10/2016 14:39

(RV) Le Pape François a créé la surprise en annonçant, à l’issue de l’angélus de ce dimanche 9 octobre 2016, la création de dix-sept nouveaux cardinaux lors d’un prochain consistoire qui aura lieu le 19 novembre au Vatican. Parmi ces dix-sept, quatre sont des archevêques ou évêque émérites, ainsi qu’un prêtre à la retraite. Parmi les treize en activité, une seule nomination concerne la Curie romaine. Les choix opérés par le Pape reflète son intérêt pour les périphéries, son souci de représenter l’universalité de l’Église. Il jette aussi la lumière sur deux situations politiques qui le préoccupent beaucoup : la Syrie et la République centrafricaine. Analyse de Xavier Sartre

En créant cardinaux Mgr Zenari, nonce apostolique à Damas, et Mgr Nzapalainga, archevêque de Bangui, le Pape reconnait le travail inlassable en faveur de la paix accompli par ces deux hommes dans leur pays respectif. Il marque le souci du Pape de promouvoir l’engagement de l’Église auprès de la société en faveur de la concorde malgré les drames de la guerre.

Autre constat : le Pape François a toujours le souci de placer les périphéries sur la carte de l’Église. En nommant cardinaux des évêques ou archevêques venus du Bangladesh, de Papouasie-Nouvelle-Guinée, de l’île Maurice, du Lesotho ou de Malaisie, il montre clairement l’universalité de l’Église. Tous ces pays ne comptaient, jusqu’à maintenant, aucun cardinal.

Le Pape démontre aussi qu’il n’oublie rien de ses voyages apostoliques. Il avait ainsi été profondément marqué par l’histoire des catholiques en Albanie, persécutés par le régime communiste. Le fait de créer cardinal un prêtre albanais, le doyen de cette promotion, est le moyen de rendre hommage au courage de tous ces fidèles qui ont souffert, parfois jusqu’au martyre, au nom de leur foi.

Certaines créations sont plus traditionnelles : celle de Mgr Farell, préfet du nouveau dicastère pour les laïcs, la famille et la vie ou celles d’archevêques titulaires d’archidiocèses historiquement importants comme Madrid ou Indianapolis, sans compter Chicago, Malines-Bruxelles, ou encore Brasilia, dont les titulaires sont aussi présidents de leur conférence épiscopale nationale respective.

A noter également que six d’entre eux ont participé au dernier ou aux deux derniers synodes consacrés à la famille. (XS)

09/10/2016 14:39