Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Vatican \ Activités

Témoignage d'une ancienne victime de la traite humaine

Princess Inyang est à droite sur cette image de la conférence de presse au Vatican, avec le cardinal Vincent Nichols, archevêque de Westminster. - AP

27/10/2016 16:42

(RV) La lutte contre la traite humaine est un thème très cher au Pape François. Ce jeudi matin, 27 octobre 2016, le souverain pontife a reçu au Vatican les membres du groupe Sainte Marthe, une organisation internationale de lutte contre le trafic humain.

Ce groupe, lancé à l’initiative du Pape en 2014, est présidé par le cardinal Vincent Nichols, archevêque de Westminster et président de la conférence épiscopale d'Angleterre et du Pays de Galles. Pendant deux jours, il s’est réuni au Vatican autour du thème "Police et Église ensemble pour combattre le trafic d'êtres humains". Évêques, membres de forces de police, ONG sont venus partager leur expérience pour mieux coordonner leurs efforts face à ce fléau. Des victimes de trafic humain sont venus également témoigner.

Olivier Bonnel a rencontré l’une d’elle, Princess Enyang, originaire du Nigéria.

En recevant les participants ce matin, le Pape les a encouragés à poursuivre leurs efforts. «Je continue à vous accompagner par ma proximité et ma prière» leur a-t-il dit.  

François a rappelé qu’il faut un «engagement concerté, efficace et constant, tant pour éliminer les causes de ce phénomène complexe que pour rencontrer, aider et accompagner les personnes qui tombent dans les réseaux de la traite». Ces victimes, ce sont, a répété le Pape, «des hommes et des femmes, souvent mineurs, exploités en profitant de leur pauvreté et de leur marginalisation». «Ce sont ceux qui sont le plus sans défense, et à qui sont volées la dignité, l’intégrité physique et psychique, jusqu’à la vie».

(CV-OB)

27/10/2016 16:42