Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

Etats-Unis : Pourquoi Donald Trump a remporté la présidentielle

Donald Trump, le nouveau président des Etats-Unis, ce mercredi 9 novembre 2016. - REUTERS

09/11/2016 09:03

(RV) Entretien - Le milliardaire Donald Trump a été élu président des États-Unis ce mercredi 9 novembre 2016, un séisme politique en Amérique annoncé par plusieurs chaînes de télévision américaines. Selon les médias, sa rivale démocrate Hillary Clinton a elle-même concédé la victoire à l'homme d'affaire populiste dans un appel téléphonique.
Nous vous proposons de décrypter le vote avec Andréanne Bissonnette, coordonnatrice de l’observatoire sur les États-Unis et membre de la Chaire Raoul Dandurand en Études Stratégiques et Diplomatiques, de l’Université du Québec à Montréal, au Canada. Elle est interrogée par Marie Duhamel.


 - Le scrutin a été bien plus serré que ce qu’annonçaient les sondages qui accordaient encore à la veille du vote une avance à la candidate démocrate. Comment expliquer cette erreur des sondages et ce vote serré ? 



- Quelle a été la force électorale secrète de Donald Trump, ces électeurs qui n’avaient pas été pris en compte par les sondages ?



- Malgré les propos injurieux de Donald Trump , les femmes républicaines semblent avoir voté pour le candidat républicain. Pourquoi ?



- Est-ce l’échec des huit années de présidence Obama, ou une volonté d’alternance, voire de changement radical ?



- Est-ce également une opposition à la continuité : Hillary Clinton appartient à un clan politique connu ; elle est démocrate et souhaite poursuivre la politique de son prédécesseur. Craint-on également une femme président ? Un observateur affirmait que les hommes âgés de certaines minorités, comme les latinos, n’envisageait pas d’avoir une femme pour chef d’Etat



- Sur le fond et sur la forme, quel changement incarne Donald Trump ?



- Candidat de l’anti-establishment, peut-il aujourd’hui gouverner sans l’élite républicaine ?

- Le choix de ses conseillers est-il aujourd’hui un enjeu majeur ?

(MD)

 

09/11/2016 09:03